Autonomie et réussite scolaire : contribution à une approche paradoxale de l'apprentissage et de l'enseignement

par Dominique Violet

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Georges Lerbet.

Soutenue en 1994

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dès lors que l'école se propose de former à l'autonomie, la situation éducative s'annonce immédiatement sous un angle paradoxal. Si la boucle étrange de l'autonomie est incontournable en éducation. Comment, et où, peut-elle émerger dans le cadre de l'apprentissage et de l'enseignement? Au terme d'une réflexion théorique, inspirée des travaux d'auteurs comme H. Atlan, G. Bateson, J-P. Dupuy, R. Girard, E. Morin, J. Piaget. . . , émerge un modèle ou l'apprenant et l'enseignant s'organisent, chacun et ensemble, autour du paradoxe mimétique. L’opérationnalité herméneutique de ce modèle a été éprouvée auprès d'élèves et de professeurs en fin de premier cycle de l'enseignement secondaire. A l'issue de l'épreuve du terrain, deux tendances d'organisation de la relation pédagogique ont pu entre repérées. La première tendance, caractéristique de la réussite des apprentissages scolaires "signifiants", souligne l'autonomie du sujet apprenant qui vit le paradoxe mimétique et sollicite une relation qui intègre le processus d'analogisation des savoirs. La seconde tendance correspond à la situation d'échec latent ou manifeste. Ici, la communication s'articule principalement autour du processus de digitalisation. On assiste à l'émergence d'une situation d'apprentissage qui tend vers l'actualisation d'une double contrainte mimétique. Afin de compléter des activités d'enseignement focalisées sur la digitalisation du "savoir-epitemes", quelques pistes se dégagent en faveur d'une pédagogie de "l'oblique".

  • Titre traduit

    Autonomy and educational success a contribution to a paradoxic approach to learning and teaching


  • Résumé

    As soon as a school decides upon autonomy oriented training, the educative situation immediately asserts itself under a paradoxic angle. If the strange loop of the autonomy es ineluctably present in education, how and where can it emerge winthin the framework of learning and teaching? At the conclusion of a theoretical study inspired by the work of authors such as h. Atlan, g. Bateson, j-p. Dupuy, r. Girard, e. Morin, j. Piaget. . . . A discernible pattern appears where the learner and the teacher arrange themselves, individualy and in combination, around the mimetic paradox. The hermeneutic operativeness of this pattern was put to the lest by students and teachers at the conclusion of the first stage of secondary education. At the end of the fielwork test two tendancies in the organisation of teaching relationship were delectable. The first tendency, characteristic of the success met with by "meaningful" educational studies, accentuates the autonomy of the learner undergoing the mimetic paradox and calls for a relationship that integrates the analog process of understanding. The second tendency corresponds to the situation of latent or manifest failure. Here communication centers principaly on the digital process. We become aware of the emergence of a learning situation tending towards the propagation. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (685 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.