Stravinsky et la voix : aspects du lien musique-texte et qualité du son comme éléments de cohérence

par Marie-Cécile Barras

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Jean-Michel Vaccaro.

Soutenue en 1994

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Au-delà d'une segmentation de l'œuvre du compositeur en différentes "périodes", le propos est de dégager des éléments de cohérence, et d'approcher ce qui fait la spécificité du "son" propre a la musique de Stravinsky. Le cadre choisi ici est celui de la musique vocale, d'ou l'étude de certains aspects du lien texte-musique. Après une définition des valeurs essentielles du verbe pour le compositeur, la question des traductions est étudiée à travers un document d'archives de Ramus (extrait du texte des Noces) et un bref extrait de renard. Pour traiter du verbe comme matériau, l'étude approfondie de l'œuvre en hébreu Abraham and Isaac permet, grâce à un document d'esquisses de la formation Paul Sacher, de définir ce que signifie musicalement pour Stravinsky la fidélité à l'accentuation d'une langue. L’analyse est étendue aux œuvres en anglais Elegy for J. F. K. Et "musick to heare" (Three songs from William Shakespeare). Enfin, dans cette recherche de cohérence du "son" stravinskien, sont examinés les facteurs de sonorité et de qualité de son. L’attaque même du son - de la syllabe - est illustrée par une répétition du compositeur avec Cathy Berberian, et fait l'objet d'un chapitre consacré à des analyses du signal, notamment des "sonagrammes". Un parallèle acoustique entre des extraits de Threni et des Noces permet de proposer une explication acoustique logique aux qualités de son, de timbre, de la musique de Stravinsky.

  • Titre traduit

    Stravinsky and voice: some aspects of the music-text relationship and sound quality as elements contributing to the coherence of his music


  • Résumé

    Rather than a division of the composer's work into different periods, the purpose is to identify some of the fundamental elements bringing together the musical pieces, and to get to the root of what is specific about the sound of Stravinsky's music. The chosen framework is that of the vocal music. Which accounts for the study of some aspects of the relationship between music and text. After defining the main values of the word for the composer, the question of the translations is studied through an extract from ramuz's archives (an excerpt from the text of noces) and a brief escerpt from renard. In taking up the word as basic material, the detailed analysis of the hebrew work (abraham and isaac has lead, thanks to a sketch document from the paul sacher fundation, to a definition of what it means for Stravinsky closely to follow a language stress pattern. The analysis was then extended to the english works elegy for j. F. K. And "musick to heare" (three songs from william shakespeare). Finally, this research into sound consistency in Stravinsky's work involves looking into the specificity and the quality of the sound. The initial "attack" of the sound - of the syllable - itself is illustrated through a rehearsal of Stravinsky with c. Berberian. This makes up a chapter centered on spectrographic analyses. A comparison from anacoustic point of view between extracts from threni and from noces provides a logical acoustic explanation to the specific sound and tone qualities of Stravinsky's music.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (268-III f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1410
  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.