Contribution a la detection, a l'estimation et a l'inversion dans les etudes radars st

par SLIMANE FERRAT

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Michel Crochet.

Soutenue en 1994

à Toulon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des methodes de detection, d'estimation et d'inversion sont developpees et appliquees aux radars stratospheriques-trospheriques (radars st). La premiere partie qui traite de la theorie classique de la detection utilise le critere de neyman-pearson pour obtenir des informations inherentes aux faibles signaux atmospheriques et completer ainsi la methode de detectabilite habituellement employee dans les etudes radar st. Pour des signaux de faible amplitude et une detectabilite de l'ordre de 3 (valeur souvent utilisee dans la litterature), la probabilite de detection est approximativement egale a la probabilite de fausse alarme. La deuxieme partie developpe les erreurs d'estimation des parametres spectraux du signal radar a partir du modele gaussien de miller et rochwarger. Trois facteurs affectent ces erreurs: le rapport signal a bruit, la largeur spectrale et le nombre d'integrations incoherentes. Les resultats obtenus par cette methode analytique sont compares a d'autres modeles theoriques et statistiques. Pour des rapports signal a bruit importants, les resultats analytiques sont en bon accord avec ceux des modeles theoriques de barrick et denenberg ainsi qu'avec les resultats statistiques de yamamoto. Pour des faibles rapports signal sur bruit, les parametres spectraux sont plus sensibles au modele selectionne, alors que les variations generales sont similaires. Le nouveau systeme mini-radar induit d'importants recouvrements des altitudes explorees en tir oblique et les donnees recueillies necessitent alors un traitement specifique pour la restitution de profils geophysiques. Les methodes de deconvolution communement appelees methodes inverses (methode discrete avec sur-determination du probleme et methode continue avec sous-determination du probleme) sont developpees sur des exemples academiques (noyaux gaussiens et donnees simulees) pour une mise au point pratique et pour comparaison. La methode optimale est ensuite appliquee au cas de noyaux et donnees reels. Les allures des profils restitues sont en bon accord, alors que leur dynamique differe. Cette difference provient d'une part de la propriete de lissage de la methode de backus-gilbert et d'autre part de la difficulte a modeliser correctement les noyaux caracteristiques du mini-radar (diagramme de rayonnement, fonction de ponderation, etc. )


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 141 P.
  • Annexes : 68 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH-SCI/1994TOUL3
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.