Dynamique de colonisation de la végétation pionnière des bancs de galets en rivière

par Laurent-Roland Langlade

Thèse de doctorat en Écologie végétale

Sous la direction de Henri Décamps.

Soutenue en 1994

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le site d'etude correspond a un banc de galets de la moyenne garonne soumis a des crues plus ou moins intenses. Ces dernieres creent les conditions topographiques et granulometriques du developpement d'une vegetation pionniere, qui comprend cinq communautes distinctes: (i) saulaie-peupleraie, (ii) prairie, (iii) helophytes, (iv) bord de cours d'eau et (v) ruderales. L'etude porte surtout les deux dernieres de ces communautes. Deux gradients, l'un d'intensite des crues et l'autre d'exposition a ces crues, controlent la dynamique des taches vegetales a l'echelle du banc de galets. Ces gradients s'expriment par une variation des caracteristiques granulometriques qui oppose l'amont, a substrat grossier a l'aval, a substrat fin. L'amont est colonise par des communautes de bord de cours d'eau et de ruderales ; elles sont composees d'especes annuelles, transitoires, se substituant les unes aux autres rapidement. L'aval est occupe par des communautes d'helophytes, de prairie et de saulaie-peupleraie ; elles sont composees d'especes vivaces s'inscrivant dans une dynamique de succession. L'intervention d'une crue de printemps retarde le debut du developpement vegetal mais cree les conditions d'un developpement plus rapide: l'humidite du substrat et son enrichissement en limon renforce la poussee germinative, accelere les stades phenologiques et la maturation. L'intervention d'une crue d'automne impose un repos vegetatif de plusieurs mois. La communaute de bord de cours d'eau colonise tardivement mais rapidement le milieu, contrairement a la communaute de ruderales qui, plus precoce, le colonise plus lentement. Par ailleurs, la crue d'automne augmente la richesse specifique par apport de propagules et de semences ainsi que par remaniement du banc de galets. La situation topographique modifie l'influence des crues comme elle augmente la duree de submersion en site bas, et la secheresse estivale en site haut. Ainsi, en l'absence de crue de printemps ou d'automne, les communautes de bord de cours d'eau et de ruderales presentent, en site bas un retard de developpement, une moindre densite, une moindre maturite et une moindre richesse specifique qu'en site haut. Pour les deux communautes, apres une crue de printemps, la colonisation en site haut, est moins retardee qu'en site bas, mais suffisamment pour subir la contrainte de la secheresse estivale. La communaute de bord de cours d'eau presente, en site haut, une densite peu differente, mais une richesse specifique plus faible qu'en site bas ; ceci est la consequence des conditions de secheresse. La communaute de ruderales presente, en site bas, une densite et une maturite plus fortes qu'en site haut, mais la richesse specifique est plus faible. Ainsi, la dynamique de colonisation de la communaute de ruderales est renforcee en site bas, mais cet accroissement est du a un petit nombre d'especes. Les dates de germination apparaissent comme le trait biologique majeur controlant la dynamique de colonisation. Notamment, l'adequation des cycles biologiques a la periode d'etiage conditionne la reussite biologique des especes pionnieres des populations. Les preferences de topographie et de substrat controlent l'heterogeneite du couvert vegetal et l'aptitude a la multiplication des especes vivaces dans la perennite de ce couvert. A la suite de la crue de printemps, la dynamique de la vegetation pionniere presente: (i) une phase de colonisation, (ii) un maximum de plantes adultes, (iii) une phase de mortalite, (iv) une phase de stabilite et (v) une nouvelle phase de colonisation. Les accumulations de litiere et de limon influencent cette dynamique: une augmentation de la densite d'individus jusqu'a un maximum, suivi ensuite d'une diminution de la densite d'individus. Le limon agit favorablement par sa capacite d'hydratation et de resistance a la dessication. La litiere agit favorablement par la creation de micro climats, et defavorablement par un effet d'ombre et de barriere physique. En conclusion, la dynamique de la vegetation pionniere du banc de galets etudie est essentiellement controlee par les crues et les traits biologiques. La topographie, la granulometrie et d'eventuelles accumulations de litiere et de limon sont susceptibles de modifier cette dynamique

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([3]-226 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1994TOU30271
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.