Sur la prévision de la qualité des prévisions météorologiques

par Francois Bouttier

Thèse de doctorat en Météorologie

Sous la direction de Olivier Talagrand.

Soutenue en 1994

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans les modeles meteorologiques, l'hypothese d'evolution lineaire des erreurs d'estimation permet d'emprunter au filtre de kalman etendu l'equation d'evolution des covariances d'erreur, afin d'estimer l'incertitude des previsions. L'evolution des covariances d'erreur peut s'interpreter en termes de dynamique (instabilite et modes optimaux) en reecrivant l'equation correspondante sous forme adjointe, qui permet aussi des economies de calcul. Dans un systeme d'assimilation sequentielle, dynamique barotrope et effet conjoint des observations permettent de montrer que, malgre certains problemes de modelisation, les covariances d'erreur de prevision obtenues permettraient d'ameliorer l'utilisation des donnees. Cela ne serait praticable qu'en utilisant des approximations numeriques. La methode des increments de prevision et les sentinelles illustrent les notions d'adjoint et de covariances

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 240 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1994TOU30267
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.