Rôle de la zone inondable des Barthes de l'Adour dans la rétention des matières en suspension et des nutriments

par René-Claude Brunet

Thèse de doctorat en Écologie fluviale

Sous la direction de Henri Décamps.

Soutenue en 1994

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Au cours de cette etude, realisee dans le bas adour sur un troncon du fleuve (rang 7) long de 25 km, nous avons voulu connaitre l'impact des ripisylves (1 km#2) et d'une zone inondable dite barthes de l'adour (15 km#2), dans la retention de la matiere et des nutriments. Une estimation des flux de matiere et de nutriments entrant et sortant par le vecteur aquatique a ete realisee dans la zone determinee ci-dessus. Ces flux ont ete calcules a partir de releves bimensuels. Les periodes de crue ont ete suivies avec un pas de temps horaire. Un volume de 2,2. 10#9 m#3 d'eau ecoulee a dax durant une annee a permis le drainage de 160. 10#3 tonnes de m. E. S et de 11. 10#3 tonnes d'azote dissous pour un bassin versant de 7380 km#2. Ce flux varie tout au long de l'annee, il diminue de 30% environ au moment des etiages. La perte d'azote par denitrification est tres limitee sur l'ensemble du lit mineur, elle avoisine 0,14% des flux entrants. Deux crues se sont produites pendant cette annee hydrologique: une crue pluviale au mois de novembre et une crue pluvio-nivale au mois de juin. Elles ont permis respectivement un gain de 10,6% et 26% de m. E. S ainsi que de 19% et 20% d'azote organique pour la zone d'etude. L'azote mineral, par contre, n'a pas ete retenu dans ce secteur lors des hautes eaux. Ces resultats ont ete compares a ceux concernant les retentions de matieres en suspension et de matieres organiques. Des pieges a sediments places dans la zone inondable ont permis d'evaluer les capacites de retention respectives des ripisylves et des barthes. Dans les ripisylves, cet alluvionnement depend de nombreux facteurs (micro topographie, courant d'eau traversant les formations vegetales, pente du terrain, abris naturels, variations amont-aval). Dans les ripisylves, la retention des m. E. S atteint 14 a 22% des flux entrants, celle de l'azote organique est de 6 a 14%. En comparaison, dans les barthes d'une superficie 15 fois superieure, une faible quantite de sediments a ete stockee (0,5%). Les concentrations en azote et en carbone organique sont plus importantes et varient aussi en fonction des saisons. Ainsi les ripisylves, avec une surface de 1 km#2, jouent un role determinant dans la retention des transports solides. Par contre, les barthes, avec une superficie bien plus importante, stockent peu de matiere mais participent tres efficacement a l'ecretement des crues. Elles accumulent peu d'azote et de carbone organique meme si les concentrations en sont plus elevees. Au cours de la conclusion, un developpement a ete propose, reinvestissant les resultats de cette etude dans la perspective d'amenagements du fleuve

  • Titre traduit

    The role of floodplain and riparian zone in suspended matter and nitrogen retention in the adour river, southwest france


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. ([3]-93, [119] f.)-[11] f. de pl

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1994TOU30263
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.