Influence de la lésion majoritaire de l'agent antitumoral "cisplatine" sur la réplication de l'ADN in vivo et in vitro ; conséquences mutagènes de cette réplication

par Marie-Jeanne Pillaire

Thèse de doctorat en Génotoxicologie

Sous la direction de Martine Defais.

Soutenue en 1994

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La lesion majoritaire qui pourrait etre impliquee dans la cytotoxicite et la mutagenese engendree par le cisplatine, est un pontage intrabrin entre deux guanines adjacentes. Nous avons etudie l'influence de cette lesion sur la replication, in vivo et in vitro, d'un adn monocatenaire sachant que la replication au travers d'une lesion peut etre mutagene. La sequence d'adn cible choisie pour placer la lesion unique, contient les codons 12 et 13 du proto-oncogene h-ras qui sont des points chauds de mutagenese dans les tumeurs humaines. Apres clonage des matrices d'adn lesees sur le codon 13 dans un vecteur monocatenaire, nous avons observe que la survie du vecteur s'accompagnait de la formation de mutation au niveau de la lesion du cisplatine. Pour tenter de comprendre le mecanisme de cette replication mutagene, nous avons etudie la capacite de differentes adn polymerases a repliquer in vitro la matrice d'adn modifiee sur le codon 13. Nous avons observe que les adn polymerases eucaryotes purifiees, , et , ne franchissent pas le pontage intrabrin contrairement a l'adn polymerase i d'e. Coli et a la transcriptase reserve du virus vih. Nos resultats suggerent que si les adn polymerases eucaryotes testees sont impliquees dans la replication du vecteur simple brin in vivo, ce soit en presence d'autres facteurs proteiques qui favoriseraient le franchissement de la lesion. Parallelement, nous avons etudie la capacite d'une adn helicase a deplacer un oligonucleotide d'une matrice contenant une lesion du cisplatine sur deux guanines adjacentes. L'adn helicase etudiee est la proteine ul-9 necessaire a la replication du virus de l'herpes. Nous avons observe que l'activite catalytique est peu affectee par la lesion, suggerant ainsi qu'une adn helicase peut franchir cette lesion du cisplatine

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [5]-173 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1994TOU30254
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.