Caractérisation et immunocytolocalisation d'une glycoprotéine de Phytophthora parasitica var. Nicotianae élicitrice de défense dans le tabac

par Nathalie Séjalon-Delmas

Thèse de doctorat en Phytopathologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Robert Dargent.

Soutenue en 1994

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les microorganismes phytopathogenes se distinguent des saprophytes par leur capacite a completer leur cycle de vie sur des plantes vivantes et a induire les symptomes de la maladie sur leur hote. Dans les interactions hote-parasite les plus specifiques, seules certaines races de l'agent pathogene sont virulentes vis a vis de certains cultivars sensibles, tandis que d'autres races du meme agent pathogene, dites avirulentes, sont incapables de les coloniser. Cette specificite race-cultivar repose sur l'existence de genes de resistance dans la plante et de genes d'avirulence dans le microorganisme pathogene. Le postulat est que les genes d'avirulence codent pour des eliciteurs specifiquement reconnus par la plante hote resistante. Dans nos travaux, l'etude de la reconnaissance entre la plante et le parasite a ete entreprise sur le modele race-cultivar specifique tabac/phytophthora parasitica var. Nicotianae. Dans ce cadre, une preparation elicitrice de nature glycoproteique a ete obtenue a partir des races 0 et 1 du parasite. La caracterisation de cet eliciteur sera tout d'abord rappelee. La voie de la lipoxygenase est une des voies conduisant a la defense chez le tabac. L'eliciteur de race 0 induit la lipoxygenase plus precocement dans la lignee de tabac resistante que dans la lignee sensible, reproduisant ainsi la discrimination observee dans les plantes infectees. Cette discrimination entre les deux cultivars est aussi constatees vis a vis de l'induction des hrgps (hydroxyproline-rich glycoproteins), proteines impliquees dans la defense. Un serum polyclonal prepare contre cet extrait eliciteur revele un antigene majeur de 34 kda, dont la localisation immunocytochimique en microscopie electronique montre qu'il est essentiellement parietal. De plus, le marquage de cet eliciteur est different selon le stade de developpement considere du champignon. La presence de cette molecule est concomitante de l'enkystement de la zoospore et du stade biotrophe du champignon, dans l'interaction incompatible, suggerant sa participation dans l'induction des reactions de defense au cours de l'interaction hote-parasite. L'antigene majeur de 34 kda a ete purifie et caracterise. Il s'agit d'une glycoproteine (gp 34) qui possede l'aptitude a induire l'activite lipoxygenase sur cellules de tabac en culture et sur plantes. La specificite de cet eliciteur et son mode d'action sont discutes. Un anti-serum obtenu contre gp 34 permet de verifier que l'antigene que l'on visualisait en immunocytochimie avec le serum anti-eliciteur correspondait a cette glycoproteine. Au dela du role inducteur de defense vis a vis du tabac, les resultats suggerent que gp 34 peut etre utilise comme marqueur physiologique de la transition saprophyte-parasite. En conclusion, nous avons isole et caracterise pour la premiere fois un antigene de surface d'un champignon filamenteux, dont l'expression est reliee aussi bien a son cycle infectieux qu'a son developpement

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. ([5]-117f., 21f. de pl.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1994TOU30212
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.