Des N-Méthylènehydrazones aux dendrimères phosphorés

par Christophe Galliot

Thèse de doctorat en Chimie moléculaire et supramoléculaire

Sous la direction de Jean-Pierre Majoral.

Soutenue en 1994

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La demarche suivie dans cette these a ete d'utiliser des reactions simples et bien connues de la chimie organique pour acceder a des molecules originales et particulierement complexes. Nous presentons dans le premier chapitre une mise au point bibliographique exhaustive sur les phosphorhydrazones puis nous abordons notre travail a travers trois chapitres qui montrent la complexite croissante des molecules que nous avons isolees. Le deuxieme chapitre decrit la synthese et la reactivite des molecules les plus simples, des n-methylenehydrazones stables que nous avons pour la premiere fois caracterisees par diffraction des rayons-x. Le troisieme chapitre concerne la synthese de divers types de macrocycles phosphores qui contiennent tous quatre enchainements phosphorhydrazone dans la chaine macrocyclique. Dans le quatrieme chapitre, nous decrivons les etapes de synthese qui permettent d'obtenir des polymeres possedant une architecture complexe mais parfaitement definie: des dendrimeres construits a partir de fragments phosphorhydrazone. Toutes les parties experimentales sont rassemblees dans le chapitre cinq

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [11]-192 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1994TOU30202
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.