Structure, localisation et fonctions des différentes formes du facteur de croissance fibroblastique basique (FGFb)

par Véronique Patry

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de Hervé Prats.

Soutenue en 1994

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le facteur de croissance fibroblastique basique (fgfb) est le prototype d'une famille de proteines de structures apparentees qui module les fonctions cellulaires telles que la proliferation, la differenciation et l'angiogenese. Il existe quatre formes du fgfb qui resultent de l'utilisation alternative de quatre codons d'initiation de la traduction: trois cug initiant des proteines de 210, 201 et 196 acides amines et un aug initiant une proteine de 155 acides amines (a. A. ). Des lignees permanentes de cellules d'ovaire de hamster chinois (cho) exprimant le bfgf de 210 ou de 155 a. A. Ont ete etablies. Par spectrometrie de masse en ionisation par electrospray, une modification post-traductionnelle sur la partie nh#2-terminale du fgfb de 210 a. A. A ete mise en evidence alors qu'aucune modification n'a ete detectee sur le bfgf de 155 a. A. Une analyse par la technique de fragmentation par irradiation a montre que le bfgf de 210 a. A. , localise dans le noyau, fait partie d'un complexe multiproteique d'environ 300 kda alors que le bfgf de 155 a. A. Cytoplasmique, est inclus dans un complexe proche de 100 kda. L'etude de la migration des cellules cho sauvages ou transfectees par le bfgf de 210 ou 155 a. A. A montre que seule la forme de 155 a. A. Stimule la migration. Toutes les formes de bfgf exogenes sont internalisees dans les cellules endotheliales, presentent un profil de degradation similaire et une activite mitogene identique. Une partie du bfgf internalise est transloque dans le noyau: le bfgf de 210 a. A. S'y accumule en quantite deux fois plus importante que la forme de 155 a. A. La substitution de la partie nh#2-terminale du bfgf de 210 a. A. (comprenant une nls) par le peptide de localisation nucleaire de l'antigene t de sv40, a montre que cette accumulation nucleaire ne faisait pas intervenir la nls, mais plutot un processus de retention dans le noyau par des sequences specifiques du bfgf de 210 a. A. De plus l'effet stimulateur des bfgf sur l'activateur du plasminogene est correle positivement avec l'accumulation nucleaire. Ainsi, a une structure, une localisation et une participation a un complexe multiproteique correspondent une fonction differente dans la cellule selon l'isoforme du fgfb

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [5]-216 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1994TOU30059
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.