Raisonnement non-monotone et traitement de l'inconsistance en logique possibiliste

par Salem Benferhat

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Henri Prade.

Soutenue en 1994

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Les travaux de la thèse se situent dans le domaine de l'Intelligence Artificielle, et portent plus précisément sur l'apport de la logique possibiliste à la représentation et au traitement des connaissances génériques sujettes à exception et de bases de connaissances inconsistantes. La logique possibiliste est une logique de l'incertain, proposée par Dubois et Prade depuis 1987 et également développée par Lang, afin de traiter commodément le caractère incertain de l'information. Elle manipule des formules de la logique classique valuées à l'aide de deux mesures à valeur dans l'intervalle [0,1] appelées mesure de possibilité et de nécessité. Le degré de possibilité d'une formule indique à quel point cette formule est compatible (consistante) avec la base de connaissances, et le degré de nécessité d'une formule indique à quel point la formule peut être inférée à partir de la base. Après avoir étudié les propriétés de la relation d'inférence possibiliste, un théorème de représentation pour les relations d'inférence, obéissant à un ensemble de postulats remarquables proposés par Lehmann, est donné. Ensuite, on développe une extension de la logique possibiliste en ajoutant au langage des formules conditionnelles de la forme p>q pour exprimer que la certitude de p est strictement supérieure à celle de q. Cette extension permet de coder en logique possibiliste des règles par défaut, c'est-à-dire des informations de la forme "généralement, à partir de α on déduit β". Le codage ainsi obtenu est comparé à plusieurs systèmes non monotones comme le système Z de Pearl ou la fermeture rationnelle de Lehmann. Finalement, de nouvelles propositions ont été faites pour surmonter les limites du système Z et offrir un traitement simple et efficace du raisonnement sur des défauts. Par ailleurs, plusieurs approches sont étudiées pour raisonner à partir des bases de connaissances inconsistantes. En particulier, une nouvelle relation d'inférence, dite argumentée, est étudiée. Cette relation d'inférence est basée sur la notion d'arguments ou une conclusion issue d'une base de connaissances inconsistante sera considérée comme plausible s'il existe dans cette base un argument cohérent qui soutient cette conclusion et s'il n'existe aucun argument qui soutient son contraire.

  • Titre traduit

    Non-monotonic reasoning and inconsistency handling in possibilistic logic


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (V-219 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 187-199

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Centre de recherche en informatique de Lens. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : THE 94 BEN
  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : MF-1994-BEN
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.