Pharmacologie de la voie efférente orthosympathique et des récepteurs alpha-adrénergiques au cours des hypotensions orthostatiques humaines et expérimentales

par Jean-Michel Senard

Thèse de doctorat en Pharmacologie

Sous la direction de Jean-Louis Montastruc.

Soutenue en 1994

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'auteur a mesure l'activation de la voie efferente orthosympathique lors du lever ou lors de l'administration de yohimbine, les recepteurs alpha-adrenergiques vasculaires (reponse pressive) ou plaquettaires (liaison de la yohimbine tritiee) dans differents modeles d'hypotension orthostatique humaine et experimentale. Les resultats indiquent: a) l'heterogeneite des anomalies pharmacologiques du systeme nerveux orthosympathique qui peuvent etre centrales (atrophie multisystematisee, defrenation sinoaortique) et/ou peripheriques (reserpinisation chronique, maladie de parkinson) mais aussi concerner le couplage des recepteurs aux proteines de transduction (diabete insulinodependant); b) la regulation in vivo des recepteurs alpha-adrenergiques par les modifications soutenues des taux de noradrenaline plasmatique et; c) la possibilite de mettre au point des modeles experimentaux reproduisant les affections humaines. En pharmacologie clinique, l'auteur a evalue l'impact des medicaments antiparkinsoniens sur l'activite de voie efferente orthosympathique et propose l'utilisation de l'enregistrement ambulatoire de la pression arterielle dans l'evaluation des medicaments antihypotenseurs

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [6]-340 f.-[28] f. de pl

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1994TOU30003
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.