Fonctions de la traduction en milieu bilingue et langage du droit au Canada : traduire ou l'interprétation du texte

par Jean-Claude Gémar

Thèse de doctorat en Anglais

Sous la direction de Francisque Jean Costa.

Soutenue en 1994

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    La fonction premiere de la traduction, envisage comme phenomene historique selon une perspective interdisciplinaire et fonctionnaliste, consiste a facilite la communication interlinguistique. Laboratoire vivant de linguistique, le canada constitue un champ d'observation privilegie. La rencontre fortuite de deux "esprits des lois" y a produit des effets inattendus decoulant, notamment, de l'activite traduisante. Dans ce processus, la traduction juridique a joue un role de premier plan, contribuant par exemple a l'avancement de la cause du francais. La traduction remplit des fonctions universelles : faire, penser, transmettre. En projetant ses reflexions jusqu'au niveau epistemologique, le traductologue peut alors formaliser sa pensee et proposer une theorie de la traduction fondee sur l'interpretation du texte comme approche du texte a traduire. Derriere la verite des mots, leur "sens" que le traducteur se propose de "re"trouver, se profile une ethique du langage, une esthetique. Ce qui tendrait a exposer la double nature du langage, phenomene culturel autant qu'organique, et le caractere profondement anthropologique de la traduction.

  • Titre traduit

    Translation's functions in a bilingual context and the language of the law in Canada : translating, or the construction of text's


  • Résumé

    Translation is examined as a historical phenomenon, though from a perspective both interdisciplinary and functional. When translating from one language into another, the translator mainly seeks to establish communication. Canada, being a living language lab, represents an outstanding field for research. There, two "spirits of the law" have been in contact for centuries, with unexpected consequences, due in part to translation. In this process, legal translation has played a prominent part, notably in helping to promote the french language. Translation fulfills universal functions, such as doing, thinking, transmitting. For this reason, the translation scholar may confront his analyses with epistemological considerations and propose a theoretical approach to translating based on text interpretation. Embedded in words and their meaning, which the translator seeks to construe and revive, lies a language ethic of sorts, as well as an aesthetic drive. This would tend to reveal the ambivalent nature of language, a system that is both cultural and organic, and the essence of translation, which is truly anthropological.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (643 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.