Erreurs morphologiques dans l'aphasie, déficit morphologique ? : une étude de cas

par Anne Rohr

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean-Luc Nespoulous.

Soutenue en 1994

à Toulouse 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Certains sujets cérébro-lésés avec troubles du langages produisent des erreurs morphologiques. Cependant, jusqu'à l'heure actuelle, on n'a pu observer de cas d'aphasique présentant un trouble morphologique "pur", c'est-à-dire qui n'est pas accompagné d'autres erreurs de performance, qu'elles soient de type sémantique, syntaxique ou phonologique. Notre étude, qui s'inscrit dans le cadre théorique d'un modèle d'architecture fonctionnelle du traitement lexical, présente le cas d'une patiente aphasique produisant, entre autres, des erreurs morphologiques, notamment dans des tâches impliquant un stimulus écrit ou une réponse écrite. D'après les résultats d'un protocole visant a évaluer divers aspects morphologiques et phonologiques à l'aide de tests de lecture à haute voix, de répétition, de dictée, de lecture horizontale vs. Verticale, de dénomination d'image, d'épellation et de compréhension de la morphologie flexionnelle verbale, nous avons pu conclure que les erreurs de performance de la patiente étaient dues à un problème de conversion graphème phonème plutôt qu'à un déficit morphologique proprement dit. L'implication principale pour le modèle de référence est que les différentes voies de traitement lexical sont empruntées simultanément.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (284 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.