La musique, l'État et le droit : essai d'analyse critique

par Dominique Sistach

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Marie-Hélène Bernard-Douchez.

Soutenue en 1994

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    La musique a été de tout temps un enjeu du pouvoir politique et économique. Libre change d'expression, elle a été utilisée comme un support de légitimité et un élément de profit. Le marché et la puissance publique ont redéfini sa substance afin de déterminer ses contours et son message, pour en faire un rapport de rentabilité et nier sa force subversive. De droit privé de la musique et des musiciens, sous l'emprise du jeu marchand, s'organise autour de l'exploitation des œuvres plutôt qu'autour de leur protection. Quant à l'état il n'a pas pu conduire une politique précise en ce domaine, tant les réseaux de l'administration culturelle s'avèrent complexes et diffus. La sphère publique, malgré une politique d'incitation à la création et à la consommation culturelle, n'a pu que reproduire matériellement les schémas de l'économie marchande. En ce sens, la puissance, populaire et savante, et prophétie elle permet de déterminer l'évolution des rapports entre l'Etat et les forces sociales et économiques et de redéfinir l'organisation traditionnelle du pouvoir entre la puissance publique et la société civile.

  • Titre traduit

    Music, state and law : essay of criticism analysis


  • Résumé

    Music has always been a state in the power. Free field of expression, it had been used as a stance of profit and as a stance of profit and as a machism of legitimacy. Market and public authorities have given a new definition its substance in order to establish its outline and message, to turn it mo an item of rentability and dengits subversive strength. Undercover of merchant interaction, the private right of music and musicians, organises itself through production business. In this context, the state has been unable to lead an accurate policy. In spite of a policy which encourages creation and cultural consumption, the public sphere did only manage to initiate the sketches of merchant rules. According to this, popular on academical music is nothing but prophecy. It helps to work out the development of the relationship between the state and the socio-economical forces control of the music by social and political forces bring us to last down a new hierarchy of power, the new connection between the state and the civil society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (428 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : KJV164/R5/1994-18
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.