La minorité hongroise de Transylvanie depuis 1920 : un enjeu, des stratégies

par Natalie Kronenberger

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Charles-Olivier Carbonell.

Soutenue en 1994

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Après le démantèlement du royaume de Hongrie entre 1918 et 1920, près de trois millions de Hongrois devinrent citoyens des états successeurs. En incorporant les Hongrois de Transylvanie au nouvel état roumain, le traité de Trianon a donné naissance à l'une des minorités nationales les plus importantes d'Europe. Or, selon le principe marxiste-léniniste, les intérêts de la classe priment sur ceux de la nation. Cependant, l'importance croissante du facteur national au sein de la politique officielle roumaine depuis la fin des années cinquante a conduit à une véritable romanisation de la société ; le régime "national-communiste" de Ceausescu a considéré les Hongrois comme un danger pour l'unité et l'intégrité de la nation, or, Hongrois et Roumains ont attribué à la Transylvanie un rôle mythique. Le contentieux hungaro-roumain affecte ainsi les relations entre les deux pays. Et, après l'annonce du plan de systématisation de Ceausescu, les autorités hongroises ont décidé d'internationaliser le sort de la minorité magyare. La question transylvaine pose à nouveau le problème de la protection des droits des minorités nationales. Toute possibilité d'entente doit alors être exploitée, car les problèmes territoriaux laissés en suspens constituent une source de dangers majeurs pour la paix et la sécurité du monde.

  • Titre traduit

    Transylvania's Hungarian minority since 1920 : a stake, some strategies


  • Résumé

    Following the disintegration of the kingdom of Hungary in 1918-1920, nearly three million ethnic Hungarians were integrated within a number of successor states. By assigning Hungarians from Transylvania to the state of Romania, the treaty of Trianon created one of the largest national minorities in modern Europe. The general principle by which communist states treated minority groups derived from the belief in the supremacy of class over nation. However, with the reemergence of Romanian nationalism in the late 1950's, Ceausescu’s "national communist" regime considered the Hungarian minority as a potential danger for the integrity of the territory. This discrimination is complicated by the symbolic value of the Transylvanian homeland for both Hungarian and Romanian ethnies. The contentious treatment of Hungarians in Romania has also an important impact on relations between the modern Hungarian and Romanian states. Since Ceausescu’s systematization project, Hungarian authorities have raised the issue of the minority in a number of international forums the Transylvanian question underscores the need for the protection of national minorities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (666 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : KJV164/R5/1994-26-1
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : KJV164/R5/1994-26-2
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Bibliothèque Garrigou.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T62586
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.