Contributions à la modélisation du développement d'un réseau

par Éric Malin

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Michel Delecroix.

Soutenue en 1994

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    La demande d'accès d'agents économiques à réseau est étudiée sous ses aspects économiques et économétriques. Le réseau est défini par un groupe dont chaque membre tire bénéfice du fait de son appartenance au réseau, ce dernier étant d’autant plus attrayant que le nombre d'adhérents est important. Nous proposons une approche de la modélisation du développement d'un réseau par la théorie des jeux non coopératifs. Dans le cadre de jeux bayésiens simultanés, nous montrons l'influence de la composition de la population sur les issues du jeu et donnons un exemple de coordination sur un équilibre particulier. Par la suite, les décisions de raccordement étant répétées, nous démontrons l'existence d'une externalité informationnelle qui, s'ajoutant à l'externalité de club, favorise l'accès au début du jeu. Cependant, cette externalité s'amenuise avec l'augmentation de la taille de la population. Nous donnons quelques suggestions pour la maitrise du réseau par la prédiction de son évolution et la proposition d'autres modes de développement. Une modélisation économétrique de la demande de raccordement des ménages au réseau téléphonique est envisagée. Elle se fonde sur un modèle dichotomique d'accès et une relation de seuil. Le choix de la loi des seuils se répercute sur l'estimation des paramètres d'intérêt et de la probabilité de choix. L'emploi de méthodes semi ou non paramétriques permet de contourner l'obstacle de cette spécification, tous en fournissant une approximation de la vraie distribution. Les méthodes semi paramétriques donnent de bonnes performances lors de simulations. Les analyses précédentes sont appliquées à des enquêtes sur la possession d'une ligne téléphonique par les ménages français.

  • Titre traduit

    Contributions to the modelling of network development


  • Résumé

    The modelling of network access is analysed in economic and econometric contributions. The network is defined as a group in which each member gains from his membership, the more there are members; the more attractive is the club. In simultaneous Bayesian games, we show how the population heterogeneity influences the game outcomes and give an example of coordination on a particular equilibrium. In the following, this latest game is repeated and we demonstrate the existence of an informational externality, which added to network externality, favours the access at the beginning o the game. However, this externality vanishes as the population size decreases. We give some suggestions for network control and provide alternative ways for development. The econometric model considers residential demand for access to telephone network. It's based on a binary choice model featuring a threshold phenomenon. The choice of the threshold distribution raises troubles in estimating the interest parameter and choice probability. Semi or non parametric methods avoid this misspecification problem and allows an estimation of the true distribution. The semi parametric estimators perform well in simulations. The preceding analyses are applied to French surveys on residential access to the telephone network.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (229 f.)
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1001-1994-30
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.