Effets de facteurs de croissance sur la differenciation de l'odontoblaste

par CATHERINE BEGUE-KIRN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de H. LESOT.

Soutenue en 1994

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La differenciation terminale des odontoblastes qui s'effectue selon des gradients temporospatiaux est controlee par l'epithelium dentaire interne par l'intermediaire d'une membrane basale specifique. Ce processus de differenciation peut etre induit in vitro en presence de facteurs de croissance appartenant a la famille de tgfb a la seule condition que ceux-ci soient stabilises a proximite des preodontoblastes competents. Sur le plan histologique, le phenotype des cellules induites est comparable a celui des odontoblastes in vivo. Tout comme les odontoblastes physiologiques, les cellules de type odontoblaste expriment les transcrits codant pour tgfb1 et 3, bmp2 et 4, l'osteonectine, la sialoproteine de l'os (bsp) et accumulent a leur pole apical une matrice extracellulaire comprenant du collagene de type i, de la decorine et du biglycanne. D'autre part, la differenciation des cellules de type odontoblaste se propage conduisant a la formation de gradients de differenciation. L'analyse par hybridation in situ des profils d'expression de differents membres de la famille de tgfb et/ou de certaines de leurs cibles potentielles in vivo et in vitro, ainsi que nos donnees d'induction in vitro, ont permis de preciser la nature des evenements conduisant a la differenciation des odontoblastes. Notre hypothese de travail tres simplifiee est la suivante: un ou des membre(s) de la famille de tgfb d'origine epitheliale, immobilise(s) par les composants matriciels de la membrane basale interposee, interagirai(en)t avec des preodontoblastes competents et regulerai(en)t l'expression de molecules de la famille de tgfb et/ou de facteurs de transcription comme msx2. La synthese endogene de ces molecules induirait toute la cascade d'evenements conduisant a la polarisation cytologique et fonctionnelle des odontoblastes. Des experiences preliminaires in vivo indiquent que la regulation du metabolisme des odontoblastes dans la dent adulte (dentinogenese reactionnelle) et la differenciation d'odontoblastes de deuxieme generation (dentinogenese reparative) peuvent etre regulees par des mecanismes voisins de ceux induisant la transition preodontoblaste-odontoblaste


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 77 P.
  • Annexes : 197 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque d'odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Centrale de Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1994/BEG
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.