Transition entre les mecanismes de reaction noyau-noyau aux energies intermediaires. Les systemes kr+ag, au, th a 27 et 43 mev par nucleon

par CLAUDE MASSE

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Raymond Seltz.

Soutenue en 1994

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les mecanismes de reaction entre noyaux et le comportement de la matiere nucleaire subissent une transition vers 10-100 mev par nucleon d'energie de bombardement, gouvernee par le rapport entre celle-ci et l'energie de fermi. Leur etude, qui comporte des difficultes specifiques pour des raisons profondes dont une analyse en est exposee, a ete entreprise experimentalement par des mesures exclusives a l'aide d'un multidetecteur 4pi capable d'identifier toutes les particules chargees sur des systemes tres lourds de differentes asymetries. Les fragments et leurs correlations avec les particules legeres ont ete plus particulierement examines, ce qui a montre que globalement, un seul mecanisme, a savoir l'emission de preequilibre suivie de collision dissipative, rendait compte de ces observations si on admettait certaines deviations par rapport aux basses energies. Une simulation monte carlo complete de la reaction, incluant une phase dissipative suivie de la decroissance statistique des noyaux produits, en presentant un accord acceptable avec l'experience, a permis de le confirmer. Ces resultats donnent finalement une vue generale sur les processus nucleaires lors d'une collision, et sur toute une gamme d'energie


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 75 P.
  • Annexes : 160 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.