Identification et motivations des pratiques de lissage des résultats comptables des entreprises francaises cotées en bourse

par Sylvie Chalayer

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Pascal Dumontier.

Soutenue en 1994

à Saint-Etienne .


  • Résumé

    Le premier objectif de cette recherche a consisté à identifier les firmes qui lissent artificiellement leurs résultats. Au préalable, il a été nécessaire de définir le concept de lissage des résultats. Puis, à partir d'un examen approfondi de la littérature portant sur ce thème, nous avons défini une méthodologie dont l'objet consistait à distinguer les firmes ayant des stratégies de lissage des résultats de celles n'ayant pas de telles stratégies. Les tests empiriques effectués à partir d'un échantillon d'entreprises françaises cotées en bourse valident l'hypothèse de lissage comptable des résultats. Le second objectif de cette recherche a visé à expliciter les motivations sous-jacentes aux pratiques de lissage. Selon que les investisseurs sont rationnels ou naïfs, on s'attend à ce que le lissage comptable des résultats ait ou n'ait pas d'influence sur la valeur de la firme. De même dans la mesure ou le lissage des résultats constitue une des mesures comptables du risque et dans la mesure où les mesures comptables du risque sont reliées aux mesures boursières du risque, on peut penser que le lissage des résultats ait une influence favorable sur le risque total ou systématique de la firme. Par ailleurs, selon la théorie des signaux, le lissage pourrait signaler au marché financier la bonne qualité de la firme

  • Titre traduit

    Accounting practices of income smoothing in French firms listed at the stock exchane : identification and motivation


  • Résumé

    The first goal of this research consisted in identifying firms which artificially smooth their earnings. First, it was necessary to define the concept of income smoothing. Then, from an exam of the literature dealing with this theme, we defined a methodology. Its aim consisted in distinguishing firms which have a strategy of income smoothing. Empirical tests do support the hypothesis of artificial income smoothing. The second goal of this research aimed to explain motivations underlying the practices of income smoothing. Depending on whether investors are rational or naive, we expect that artificial income smoothing would have or not have an impact on the value of the firm. In the same way, I so far as the income smoothing is an accounting risk measure and insofar as accounting risk measures are linked to market risk measures, we expect that income smoothing could have a positive influence on the global or systematic risk of the firm. Furthermore, the signaling theory says that the smoothing could signal to the financial market the good quality of the firm. Then, the accounting positive theory advances the idea that the income smoothing would maximize the wealth of managers, would decrease political costs and would be more frequent in manager-controlled firms. Univariated and multivariated tests showed that the size, the risk and the type of control of the firm are the principal determinants of income smoothing

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (426 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 345-356.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes. Institut d'Administration des Entreprises. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 658.15 THE CHAL
  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Droit, Lettres, Sciences économiques et humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.