Evolution de la microstructure de films polyester soumis a un traitement thermomecanique

par ERIC DARGENT

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de J. GRENET.

Soutenue en 1994

à Rouen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'evolution de la microstructure de films de poly(ethylene terephtalate) (polymere thermoplastique amorphe et cristallisable) a ete etudiee lorsqu'ils sont soumis a un traitement mecanique (mono ou bi-etirage) et a un traitement thermique. L'etirage est effectue entre les temperatures de transition vitreuse et de cristallisation. A partir d'une valeur critique du taux d'etirage (2,8), il apparait une phase cristalline induite. L'evolution de la texture cristalline a ete etudiee par diffraction des rayons x (debye-scherrer et figures de poles). Les chaines s'orientant selon la/les direction/s d'etirage, les figures de poles montrent le developpement d'une forte texture de fibres. De plus, dans le cas des films bi-etires, les plans cristallins les plus denses s'orientent parallelement aux faces des films. Dans tous les cas, la taille des cristaux induits par l'etirage est plus petite que celle des spherolites inities par le chauffage. Les differents films ont ete etudies par analyse enthalpique differentielle, analyse mecanique dynamique et courants de depolarisation thermostimules. Il a ete mis en evidence l'existence d'une phase supplementaire mesomorphe (a partir d'un taux d'etirage egal a 2). Cette phase amorphe rigide prend naissance dans la phase amorphe. Elle est transformee en une phase cristalline anisotrope si le materiau subit une contrainte mecanique ou thermique supplementaire. L'analyse thermique des films pre-cristallises par etirage, ayant des taux d'etirage inferieurs a 4,2, montre l'existence d'une cristallisation supplementaire initiee par la chaleur. L'influence de l'etirage sur la topologie de la phase amorphe a egalement ete etudiee. Nous avons mis en evidence l'existence de deux relaxations apparaissant a des temperatures inferieures a la temperature de transition vitreuse. L'analyse par courants de depolarisation thermostimules montre que l'augmentation du taux d'etirage s'accompagne d'une localisation de la mobilite moleculaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 201 P.
  • Annexes : 134 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 94/ROUE/S074
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.