Apport de l'IRM dans le diagnostic des tumeurs bénignes du foie : étude rétrospective à propos de 78 dossiers

par Valérie Hamant-Fayeulle

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Edith Koning-Froidevaux.

Soutenue en 1994

à Rouen en cotutelle avec Rouen .


  • Résumé

    Les tumeurs bénignes du foie (hémangiome, adénome, hyperplasie nodulaire focale) sont le plus souvent dépistées fortuitement au cours d'une échographie hépatique. Il est nécessaire de préciser le diagnostic de nature car la prise en charge thérapeutique de ces trois tumeurs est différente. Nous avons réétudié 78 IRM réalisées chez 69 patients pour lesquels le diagnostic radiologique retenu était celui de tumeur bénigne du foie. Le but de notre étude a été d'apprécier la sémiologie et l'apport de l'IRM dans le diagnostic d'hémangiome, d'adénome et d'hyperplasie nodulaire focale. Notre série retrouve la sémiologie typique de l'hémangiome décrite dans la littérature, en particulier l'hypersignal s'accentuant sur les échos successifs du T2 dans 95 % des cas. Dans l'hyperplasie nodulaire focale, nous constatons dans la majorité des cas un hyposignal en T1, un hypersignal modéré diminuant sur les échos successifs du T2 et un centre stellaire en hypersignal sur les SPT1 après injection de Gadolinium. Dans l'adénome, la sémiologie n'est pas spécifique mais la présence d'une hémorragie intratumorale sous la forme d'un hypersignal en T1 et T2 a permis d'orienter le diagnostic chez deux des trois patients de notre série.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (109 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THM 94.73
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BIUM Rouen 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.