Silences, interruptions et inachévements dans les interactions verbales : Une application au texte théâtral

par OANH-HANG BUI

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Bernard Gardin.

Soutenue en 1994

à Rouen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail est consacre a l'etude des silences, interruptions et inachevements dans les interactions verbales et tend vers une etude synthetique des aspects concernant ces faits langagiers. Notre objectif consiste a mettre en evidence le silence, a le replacer dans un ensemble, l'unifier dans un systeme de la langue et de l'enonciation pour, en fin, lui attribuer une place dans la linguistique. Cette recherche nous a permis de faire des constatations sur les trois points suivants. Le silence constitue un element fondamental du langage, element ayant une signification propre, susceptible de traduire la conscience. N. Sarraute, auteur de theatre a su decouvrir, bien avant les linguistes, la valeur communicationnelle du silence dans le langage; son travail de notation nous permet de constater, entre autres, la pauvrete des moyens typographiques concernant la traduction du silence a l'ecrit. Notre derniere constatation porte sur l'apport du silence en communication et en didactique: le silence en tant qu'element du langage merite d'etre exploite dans ses aspects interactionnels, fonctionnels, discursifs dans le domaine didactique en vue d'une amelioration de l'apprentissage du francais langue etrangere.

  • Titre traduit

    Silences, interruptions and incompletions in the verbal interactions an application in a theatrical texte


  • Résumé

    This work is devoted to the study of silences, interruptions and incompletions in the verbal interactions and vise to a synthetic study of the aspects concerning these linguistic facts. Our object consist in bringings to the fore the silence, in replacing it in a whole, in unifying it in a linguistic and enunciation system, so as finally a place in the linguistic to be attribued to it. This research permit us to make observations in the three following points. The silence is a fondamental element of language, an element that has its own meaning, capable of translating the awareness, because the speech in the most of the times is incapable of indicating the awareness. N. Sarraute, author of theater, knew to discover the communicative meaning of silence in the language; his notation work permit us to notice, among other thing, the weakness of the typographiol means concerning the translation of silence in writing. Our last observation concern the contribution of the silence in communication and in didactic : the silence is to be exploited in the domain of didactic, with the object of an amelioration of language learning of french like a foreign language.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : XA5948
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : XA5949
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.