Corps et âme : la dialectique de la personne comme fondement de l'eschatologie dans la theorie de la mediation

par Philippe Dubrul

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean Gagnepain.

Soutenue en 1994

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Le propos épistémologique de cette thèse est de dissocier dans l'eschatologie traditionnelle le sens de l'histoire et la signification de l'histoire. Ensuite, la dialectique de la personne nous amène à séparer le sens de l'histoire et le sens de la vie, la personne imprimant sur les déterminations biologiques un univers formel. Ces deux moments dialectiques (vie et histoire) sont en effet fréquemment confondus par la philosophie de l'histoire qui reproduit le dualisme classique du corps mortel et de l'âme éternelle. La théorie de la médiation du pr. Jean Gagnepain rejette ce dualisme en situant le problème du destin sur la face déontologique de la personne. En d'autres termes, dans la paternité en tant qu'acculturation de la relation génitale de corps. La vie éternelle apparaît ainsi comme le résultat du principe de rétribution de ce service à la cité, sur la face ontologique de la personne, dépassant ainsi la contradiction de la vie et de l'histoire

  • Titre traduit

    Body and soul : the dialectics of the person as a foundation of eschatology in the "theory of mediation


  • Résumé

    The epistemological purpose of the thesis is to dissociate within traditional eschatological science, the flow of history from the meaning of history. Then, the dialectics of the peron, which projects a formal universe onto the biological determinism, leads us to separate the sense of history from the sense of life. These two aspects are, in fact, frequently intermingled in the philosophy of history which reproduces the classical dualism of the mortal body and the eternal soul. The "theory of mediation" of pr. Jean Gagnepain rejects this dualism by situating the problem of destiny onto the deontological phase of the person. In other words in parenthood as an acculturation of the body genital relationship. Eternal life appears thus as a result of the principle of retribution onto the ontological phase of the person, of that deontological service to the community, transcending the contradiction of life and history

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VII-279 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 251-264. Index

Où se trouve cette thèse ?