L'amorçage en mémoire : de l'activation aux mécanismes attentionnels

par Christophe Quaireau

Thèse de doctorat en psychologie

Sous la direction de Alain Lieury.

Soutenue en 1994

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Les effets d'amorçage sont au centre d'une distinction entre une forme de mémoire explicite opposée à une forme de mémoire implicite. Nous avons tente d'aborder les effets d'amorçage en décision lexicale d'une part, et en dénomination dans le cadre d'un paradigme stroop modifié d'autre part. Trois axes expérimentaux ont dirigé notre travail. Nous avons d'abord cherché à valider la neutralité du matériel utilise avant de montrer l'automaticité de l'amorçage sur la décision lexicale en manipulant le soa, avec ce même matériel. Nos résultats montrent une facilitation similaire avec un soa de 150 et 350ms. Nous avons ensuite introduit notre épreuve de base au sein d'un paradigme de tache duelle. L'objectif de cette partie expérimentale était alors de mettre en évidence l'automaticité de la facilitation en décision lexicale dans le cadre des paradigmes d'attention divisée. Les résultats obtenus indiquent une persistance de la facilitation même lorsqu'une tache concurrente est introduite. Cet effet est observé quel que soit le niveau de difficulté de la tache concurrente. Dans notre troisième volet expérimental nous avons tout d'abord mis en évidence l'apparition d'un effet stroop sur une tache modifiée pour ensuite étudier le caractère automatique des traitements sous tendant l'amorçage en associant une situation d'amorçage à un paradigme impliquant un traitement automatique (tache stroop modifiee). Une facilitation est mise en évidence lorsque l'on amorce la dimension pertinente de l'item stroop et l'interférence stroop est abaissée dans cette situation. Il semble finalement qu'un accès en mémoire, reposant sur une diffusion de l'activation, peut avoir lieu de manière implicite. La rapidité de cet accès serait augmentée par la présentation d'une amorce liée a la cible et les différents résultats plaident en faveur d'une composante automatique des traitements impliques dans les effets d'amorçage

  • Titre traduit

    Priming in memory : from spreading activation to attentional mechanismes


  • Résumé

    The effects of priming can be considered to be the manifestations of an implicit rather than an explicit form of memory. The experiments outlined in this thesis investigate the effects of priming using a lexical decision and naming paradigm within a stroop-like format. Three experimental designs were used. Firstly, the neutrality of the verbal material used is demonstrated as is the presence of priming with different stimulus intervals (soa 150 et 350). Secondly, it is shown that priming effects persist even when using a divided attention paradigm. Thirdly, the presence of a stroop-like effect is shown in a modified stroop task and facilitation of the response appeared when we primed the pertinent dimension of the stroop material. In conclusion, it appears that memory access can occur implicitly, dependent upon spreading activation. The access time should decrease after priming to a specific target. When taken together, these results propose the existence of an automatic component in the effect of priming.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(250 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 229-246.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.