Organisation collective et ethnicité : minorités Lao à Rennes, Grenoble et Monréal

par Hélène Bertheleu

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Pierre-Jean Simon.

Soutenue en 1994

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Cette thèse repose sur un travail de terrain effectué dans trois agglomérations, Rennes, Grenoble et Montréal, auprès des réfugiés Lao transplantés. Confrontés, dans ces différents contextes, à d'importantes mutations sociales et culturelles, les Lao s'organisent collectivement afin de mieux vivre la transplantation. Ils manifestent un dynamisme associatif que rythment des conflits et des compromis politiques et culturels : opposition entre les classes d'âge, rivalités entre leaders traditionnels et intermédiaires impliqués dans la relation avec la société d'accueil, tensions entre les tenants d'une hiérarchie sociale rigide et les partisans d'une solidarité "horizontale" plus démocratique. Derrière ces conflits, se profilent des définitions différentielles de l'ethnicité, de l'appartenance au groupe. Par cette étude comparative, nous avons tenté de saisir l'impact du contexte urbain et, au-delà, du contexte national sur le fonctionnement collectif d'une minorité ethnique. Une première comparaison confronte les situations de Rennes, capitale de la Bretagne où vivent peu d'étrangers, et Grenoble, ville industrialisée et dotée d'une vieille expérience de l'immigration. L'étude de la minorité Lao de Montréal permet de complexifier la comparaison en faisant varier le contexte national. Partie d'une démarche ethnosociologique d'observation et d'entretiens qualitatifs, nous adoptons progressivement une vision plus globale des situations : comparaison des idéologies de construction nationale et représentations de l'autre qu'elles engendrent, évaluation de l'impact des politiques d'immigration adoptées de part et d'autre, description des contraintes qu'entraîne chaque contexte économique et politique local, observation des relations interethniques afin, telles qu'elles s'élaborent localement. Ces trois terrains permettent d'illustrer les formes que prend l'identité Lao dans des situations de transplantation ou dynamiques locales et nationales s'articulent différemment


  • Résumé

    This study is based on a fieldwork in three regions, Rennes, Grenoble and Montreal, where Lao refugees are located. In this various contexts, the Lao have to cope with social and cultural change that leads them to organise in order to facilitate their resettlement. Various cultural conflicts and political compromises influence the organisational dynamic : opposition between generations, rivalries between traditional leaders and intermediaries, the latter being more involved with members of the dominant group, tensions between those who support a strict Lao social hierarchy and those who are in favour of a more democratic "horizontal" solidarity. Underlying each of these conflicts, there are opposing definitions of ethnicity and of group belonging. In the above-mentioned comparative study, we have tried to understand the impact of the urban context, and above the urban, the national context, on the collective functioning of an ethnic minority. At first, we compare the Lao of Rennes, capital city of Bretagne, where only a few immigrants live, with those of Grenoble, an industrialized city that has a long tradition of hosting immigrants. Secondly, the study of the Lao minority in Montreal allows us a more thorough comparison, the national context being different. After having started with a qualitative methodology that implies observation and in depth interviews, we progressively adopt a more global view of the situations : comparing ideologies of national construction and the representations of the other ; evaluating the impact of immigration policies in the two regions ; describing constraints entailed by each economical and political local context ; observing how inter-ethnic relations occur in each situation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (467 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 445-464

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR Rennes 1994/10
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.