Petrologie, geochimie et origine des granitoides peralumineux a cordierite (cap bougaroun, beni-touffout et filfila) algerie nord-orientale

par AZIOUZ OUABADI

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre

Sous la direction de S. FOURCADE.

Soutenue en 1994

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les granites a biotite-cordierite miocenes d'algerie du nord posent un probleme genetique fondamental parce qu'ils sont synchrones d'un volcano-plutonisme diversifie meta-alumineux (andesitique en particulier) dont la signification geodynamique est incertaine dans le cadre de l'evolution chaine alpine - mediterranee occidentale. Une etude mineralogique et geochimique (elements majeurs et traces, isotopes stables: #1#8o/#1#6o, d/h, radiogeniques: sr-nd) portant sur les granites a biotite-cordierite de cap bougaroun, beni toufout, filfila, le microgranite a cordierite d'el milia (petite kabylie) permet d'etablir les points suivants: ces intrusions renferment deux types d'enclaves: microgrenues sombres a bt-amph, faiblement peralumineuses ; enclaves peralumineuses (and, sill, gt, opx, sp) ayant subi des recristallisations intramagmatiques et une fusion partielle. L'assimilation des materiaux peralumineux s'effectue dans le champ de stabilite de la cordierite (p < 4 kbars selon les donnees barometriques. La chimie des elements majeurs et traces (terres rares en particulier) n'est pas compatible avec un modele de fusion de metasediments typiques. Les donnees isotopiques indiquent que la source est majoritairement mature (croute metasedimentaire ancienne: t#d#mnd > 1. 5 ga), avec typiquement: #1#8o + 13&, rsr#(#t#) 0. 721, ,nd#(#t#) -10. La comparaison de ces donnees isotopiques avec celles du magmatisme regional synchrone et meta-alumineux (cap de fer, bejaia-amizour, thenia) montre que l'ensemble de ce magmatisme peut s'interpreter dans un modele d'evolution a deux stades: 1) fusion d'un manteau enrichi (metasomatose anterieure a l'evenement alpin) ; 2) hybridations entre ces magmas issus du manteau et la croute continentale, laquelle hybridation culmine au niveau des granites a cordierite avec l'intervention finale de materiaux metapelitiques. En conclusion, les granites peralumineux d'algerie du nord n'obeissent pas au modele restitique ne constituent pas le produit de l'ultrametamorphisme consecutif a l'epaississement crustal. Ils manifestent au contraire l'intervention d'anomalies thermiques dont l'origine ultime est a rechercher dans le manteau


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 321 P.
  • Annexes : 225 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Library : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Odds : TA RENNES 1994/140
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.