Synthese d'architectures autotestables dediees a des applications de traitement du signal

par BRUNO GRIMAL

Thèse de doctorat en Traitement du signal et télécommunications

Sous la direction de Michel Corazza.

Soutenue en 1994

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Pour concevoir des circuits integres de plus en plus complexes satisfaisant a des contraintes de temps reel fortes, des outils de synthese d'architectures ont ete mis au point, notamment dans le domaine des applications de traitement du signal sous contrainte temps reel. Nous etudions ici, une voie complementaire a la synthese de haut niveau, qui est la synthese d'architectures autotestables dediees a des applications de traitement du signal. Notre approche nous a amenes a definir un modele generique d'architectures autotestables, un modele de calcul du taux de couverture des erreurs et a developper une methodologie de conception automatique d'architectures autotestables. Nous nous interessons a la synthese d'architectures devant fonctionner sous contrainte de temps reel. Nous avons retenu, comme technique d'autotest, la technique basee sur le codage des nombres par codes separables. Cette technique repond parfaitement a la definition d'un modele generique d'architectures autotestables et au controle du surcout par l'utilisation d'une contrainte de taux de couverture. Nous avons defini un modele de calcul du taux de couverture des erreurs dans une architecture de traitement du signal. Notre modele integre la variation de la capacite de detection des erreurs en fonction du type de codage. Il prend aussi en compte les differentes complexites des operateurs pouvant etre utilises dans les architectures synthetisees. Grace a une recherche optimale des techniques de codage, notre modele permet une minimisation de la surface du circuit integre. Enfin, nous avons developpe une methodologie de conception d'architectures autotestables. Cette methodologie integre deux notions contradictoires qui sont la synthese sous contraintes de temps reel et de taux de couverture, et la synthese d'une architecture dont la surface est minimale. Cette etude nous a amenes a redefinir l'etape de l'optimisation de l'architecture (fusion des registres) de maniere a y integrer les nouvelles contraintes introduites par l'autotest. Ces etudes ont debouche sur le developpement d'un outil de synthese d'architectures autotestables pour des applications temps reel, developpe en langage c sur stations de travail de type sun. Des resultats en synthese sur des programmes tests reconnus dans le domaine du traitement du signal ainsi que sur des algorithmes d'annulation d'echo acoustique ont permis d'evaluer les performances de notre outil


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 219 P.
  • Annexes : 111 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1994/168
  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure de sciences appliquées et de technologie. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M 3. GRI.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.