Contribution a la biologie et a l'ecologie des limaces (mollusques gasteropodes pulmones) de grandes cultures

par Gérard Hommay

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de J. DAGUZAN.

Soutenue en 1994

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'un des objectifs de cette etude est d'ameliorer la lutte integree contre les limaces et de contribuer a une systeme de prevision des degats de limaces. Une comparaison des resultats des captures, selon la nature et selon la taille des pieges, est effectuee. L'etude du rythme journalier d'activite et de l'utilisation de pieges chez deroceras reticulatum et arion distinctus montre leur presence plus importante sous les pieges quelques heures avant le crepuscule ou apres l'aube et indique les heures preferentielles de releves. L'addition de granules molluscicides sous les pieges augmente le nombre de limaces capturees en raison des empoisonnements, tandis que celle de nourriture le reduit. L'etude de la dispersion de limaces marquees dans une jeune culture, par la methode de capture-recapture, montre que la distance moyenne journaliere parcourue depuis le point de lacher, est d'environ 0,6 m. Les cycles biologiques de d. Reticulatum et a. Distinctus et l'evolution demographique de leurs populations sont etudies dans des parcelles situees dans les regions d'alsace et de lorraine. D. Reticulatum, se reproduit principalement en automne, de septembre a novembre. Une seconde periode de reproduction moins intense s'observe au printemps. Les adultes meurent peu de temps apres la reproduction. Les jeunes apparaissent principalement en avril-mai. A. Distinctus se reproduit principalement au printemps et en automne. Les adultes meurent soit en majorite en juin, soit a la fin de l'annee. Les jeunes apparaissent principalement entre mai et juillet. Les conditions climatiques, les travaux du sol et les traitements molluscicides sont a l'origine de fluctuations des populations de limaces. Les conditions favorables aux limaces dans les grandes cultures et la relation entre les quantites de limaces piegees et les degats sont etudiees durant la periode des semis. Une correlation entre la quantite de limaces piegees et les degats aux cultures est constatee pour le colza, et pour le ble. La sensibilite aux degats de limaces est plus elevee dans les cultures de ble que de colza. Par ailleurs, le travail du sol reduit parfois l'activite des limaces pendant plusieurs jours. La sensibilite du mais aux attaques de limaces est differente selon les lignees et pourrait dependre de leur teneur en glucides. Les limaces sont surtout frequentes dans les sols argileux et argilo-limoneux, mais presentent parfois de fortes densites dans les sols limoneux. La repartition spatiale des limaces varie au cours de l'annee et n'est pas directement liee a celle des zones d'humidite


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 320 P.
  • Annexes : 210 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1994/153
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.