Consequences de l'expression du gene tat du vih-1 chez la souris transgenique

par Patricia Fergelot

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Pascale Briand.

Soutenue en 1994

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le virus de l'immunodeficience humaine (vih-1) possede son propre transactivateur, la proteine tat. Notre travail est base sur la creation de modeles transgeniques pour l'etude in vivo de la transactivation et des pathologies liees a tat. Nous avons engendre des souris portant le gene tat, sous le controle du ltr seul ou associe a l'enhancer cd2, ou insere dans le gene thy-1-2. L'activite du promoteur, revelee par les traceurs cat et lacz, est forte dans les epithelia malpighiens et le cristallin, plus faible dans le thymus et la rate. La transactivation par tat est d'autant plus efficace que le ltr est plus actif a l'etat basal. Des lesions cutanees apparues dans les lignees ltr-tat-cd2 resulteraient de l'accumulation de tat, les atteintes oculaires seraient plus specifiques. Ces souris ont developpe des lymphomes de haute malignite, differencies. L'apparition de lesions benignes, non liee a l'efficacite de la transactivation et la survenue de tumeurs dans des tissus ou adherence cellulaire et secretion de cytokines sont essentielles, font evoquer le role d'une autre region de la proteine que le domaine d'activation, dans la pathogenicite de tat in vivo


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 246 P.
  • Annexes : 319 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1994/91
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.