Les palynomorphes, marqueurs de paléoenvironnement et indicateurs de variations eustatiques dans le Dévonien inférieur armoricain (France)

par Valérie Baudu

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre

Sous la direction de Florentin Paris.

Soutenue en 1994

à Rennes 1 .

Le président du jury était Michel Robardet.

Le jury était composé de Brigitte Escofier, Jacques Poncet, Michel Rioult, Cl. Poumot.

Les rapporteurs étaient Alain Le Hérissé, Jacques Verniers.


  • Résumé

    Cette etude utilise la quantification des palynomorphes (acritarches, chitinozoaires, scolecodontes, spores et debris vegetaux) pour retracer l'evolution des paleonenvironnements dans le devonien inferieur (lochkovien-praguien) de l'est du massif armoricain. Trois coupes: saint-germain-sur-ay (cotentin), saint-cenere et l'asnerie (mayenne), sont choisies pour illustrer l'etude. Ces successions sont selectionnees en raison de leur recouvrement chronologique partiel et de leurs facies varies. Une etude sedimentologique est realisee conjointement afin de disposer d'un controle paleoenvironnemental independant. Le contenu de chaque assemblage de palynomorphes est quantifie. Les donnees numeriques ainsi obtenues sont illustrees par des graphiques (analyses statistiques multivariees, diagrammes binaires, ternaires). Les resultats suivants sont enregistres. Les assemblages de palynomorphes refletent clairement les fluctuations paleoenvironnementales. Les resultats obtenus sont en accord avec ceux de la sedimentologie. L'energie hydrodynamique du milieu constitue le facteur le plus limitant pour la sedimentation des palynomorphes. Elle entraine un tri selectif des microfossiles en fonction de leur taille. Les sediments fins, peu oxygenes (shales et calcaires micritiques), enregistrent le plus fidelement le flux chronique des palynomorphes. Ces depots fournissent l'information la plus fiable sur la richesse reelle des microorganismes dans la tranche d'eau superficielle et renseignent sur la production primaire du phytoplancton. Le rapport entre l'abondance des palynomorphes d'origine terrestre et celle du paleoplancton marin reflete assez bien la distance separant le site de depot des sources de materiel continental. Ce rapport fluctue en fonction des pulsations marines et traduit d'une certaine facon les variations eustatiques. En precisant la polarite continent-ocean il est d'autre part exploitable a l'echelle regionale dans les reconstitutions paleogeographiques. Ce travail constitue une premiere contribution a un projet plus vaste cherchant a etalonner chaque type d'assemblage palynologique pour les principales periodes du paleozoique en fonction de la position du site de depot dans un bassin et des paleolatitudes

  • Titre traduit

    The palynomorphs, indicators of palaeonvironnment and of eustatic variations in the early devonian of the armorican massif (france)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 p. dont pl. dépl.)
  • Annexes : 140 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Beaulieu.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1994/102

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1994REN10112
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.