D'Angora à Ankara (1919-1950) : la naissance d'une capitale

par Jean-François Pérouse

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Marcel Bazin.

Soutenue en 1994

à Reims .


  • Résumé

    Angora n'est qu'une modeste ville (d'a peine 20. 000 habitants), quand elle devient, a la fin de l'année 1919, la base arrière du mouvement de résistance turc a l'occupation étrangère. Le 13 octobre 1923, pour des raisons a la fois stratégiques, politiques et symboliques, la ville est promue capitale d'un nouvel état (officiellement institue le 29 octobre de la même année), la république turque. Des lors, vitrine et siège du nouveau pouvoir, angora connait un développement spectaculaire plus ou moins bien contrôle et ordonne. A cet égard, trois périodes peuvent être distinguées. Entre 1923 et 1928, aucune politique urbaine vraiment cohérente n'est conduite : la municipalité et les différents ministères s'efforcent de faire face a la crise du logement qui sévit. Entre 1928 et 1938, a la suite de l'organisation d'un "concours international pour la construction d’Ankara", un plan d'urbanisme global, ambitieux et résolument moderniste, est élabore. Mais l'application de ce plan, pourtant dévolue a une "direction a la construction" spécialement mise en place, se révèle rapidement impossible, faute de moyens et de véritable volonté. Apres 1938, le processus d'urbanisation semble largement échapper aux pouvoirs publics, accapares par une couteuse politique monumentale. Ainsi, en 1950, près de la moitié des 260. 000 habitants de la nouvelle capitale est logée dans des constructions illégales, malgré l'action des coopératives et l'amorce tardive d'une politique de logements sociaux.

  • Titre traduit

    From Angora to Ankara (1919-1950) : the birth of a capital


  • Résumé

    Angora was just an average town (of only 20. 000 inhabitants) when it became the rear base of the turkish resistance to foreign occupation, at the end of 1919. On october, 13, 1923, for strategic, political and symbolical reasons, the city was promoted to the rank of capital of a new state (officially instituted on october, 29 of the same yaer) : the turkish republic. From that time on, becoming the showcase and the seat of a new power, angora experienced an unparalleled development which was more or less well supervised and organized. In this respect, one can distinguish between three different periods. From 1923 to 1928, no real coherent urban policies were followed : the municipality and the various ministries tried to face the housing crisis which was developing. From 1928 to 1938, after the organization of an "international competition for the construction of ankara", a global, ambitious and definitely modernist urban plan was worked out. Although the realization of this plan was attributed to a new "building departement" especially created on this occasion, it soon proved impossible to implement, for a lack of means and determination. After 1938, the authorities seemed to lose control on the urbanization process in favor of an expensive monumental policy. Consequently, in 1950, nearly half of the 260. 000 inhabitants of the new capital found accommodation in illegal buildings, in

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (642 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean-Jaurès. Centre de Ressources Olympe de Gouges.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 6 498
  • Bibliothèque : Centre interdisciplinaire d'études urbaines. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1994REIML004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.