La mort à Reims au XVIIe siècle (1580-1720) : influence des épidémies sur la population d'une ville moyenne

par Robert Benoit

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Yves-Marie Bercé.

Soutenue en 1994

à Reims .


  • Résumé

    Impact des épidémies et autres crises démographiques sur le comportement de Reims, ville de la province de champagne d'environ 30000 habitants, au cours d'un long 17e siecle (1580-1720), ces dates étant imposées par les sources rémoises disponibles. Après une étude topographique, sanitaire, sociale et économique de Reims, l'accent porte sur son aspect universitaire la faculté de médecine, sa création, ses professeurs et ses étudiants, le contenu de son enseignement médical et l'efficacité des thérapeutiques préconisées. Dans le cadre ainsi présenté on pourra alors envisager les "mortalités" de 1635, 1668, 1693-94 et 1708-1710. Pour chacune de ces crises: origine, géographique, météorologique, commerciale ou militaire; organisation de la lutte contre la mort (chirurgiens et apothicaires surtout, les médecins ne jouant, qu'un rôle "consultatif"; corps de ville, par les règlements sanitaires et l'organisation de secours; corps ecclésiastiques, par les secours spirituels aux malades, les prières publiques et les processions); conséquences démographiques, économiques et commerciales. Conclusions: efficacité relative mais indéniable des mesures administratives et prophylactiques prises par les différents pouvoirs, marasme économique de la fin du règne de louis XIV aggrave par les crises de mortalité; stagnation de la population rémoise au XVIIIe siècle.

  • Titre traduit

    Death in Reims in the 17th century. Influence of the epidemics on the population of a medium-sized city. (1580-1720)


  • Résumé

    The impact of epidemics and other demographic crises on the behaviour the people of Reims, a city of some 30,000 inhabitants in the province of champagne, on the course of the 17th century, from 1580 to 1720, these limits being imposed by the documents available in the archives of Reims, after a topographical, sanitary, social and economic survey of Reims, the study focuses on its academic world: the faculty of medecine, its creation its professors and students, its curriculum and thye efficiency of the therapy it recommended. Within these limits the study then nexamines one by one the epidemics of 1635, 1668, 1693-94: their geographical, meteorological, commercial or military origins, the organisation of the fight against death (the active role of surgeons and apothicaries, physicians having only a consulting role, the role played by the city-council the sanitary regulations and the organisation of assistance, the role played by the church, its spiritual aid, public prayers and processions), their demographic, economic and commercial consequences. Conclusion: the relativeyet indeniable efficiency of the administrative and prophylactic measures taken by the different authorities, the economic slump at the end of Louis xiv's reign aggravated by the demographic crises

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (722 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Académie nationale de médecine (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 77644

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1457
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.