La représentation sémantique des verbes d'attitude propositionnelle

par Michèle Guerry

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean Caron.

Soutenue en 1994

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette recherche porte sur la representation semantique de marqueurs de modalites epistemiques : les verbes d'attitude propositionnelle. Elle vise 1) a caracteriser les dimensions essentielles du champ semantique de ces verbes et 2) a evaluer la pertinence psychologique d'un modele mental distribue en espaces et integrant les espaces de croyance. Un premier groupe d'epreuves (classement de similitude, evaluation de degre de certitude et de probabilite) permet de mettre en evidence deux dimensions importantes: la premiere concerne le degre de certitude du locuteur, la seconde la source de l'assertion. En outre, les resultats montrent que si le degre de certitude relatif associe aux differents verbes d'attitude propositionnelle constitue une echelle relativement stable, sa valeur absolue est sensible a des parametres "contextuels" lies a la source de l'assertion. Un second groupe d'epreuves (mesure de temps de reconnaissance) montre qu'il existe une difference fonctionnelle entre differents ensembles de representation (espaces de realite du locuteur, espace de croyance d'un autre enonciateur). On enregistre en outre, a l'interieur d'un espace de croyance attribue a un autre enonciateur, une variation des temps de reconnaissance en fonction du degre de probabilite porte par le verbe. Les consequences theoriques de ces resultats sont discutees en fonction des differents modeles de la representation semantique.

  • Titre traduit

    The semantic representation of mental verbs


  • Résumé

    The object of this research is to study the semantic representation of some epistemic modality markers; i. E. Mental verbs. It aims at: 1) characterizing the main dimensions of the semantic field of those verbs, 2) assessing the psychological relevance of a mental model partitioned into spaces and integrating the "belief spaces". A first set of tests (classification according to the similarity principle, assessment of the degree of certainty and probability), makes it possible to bring forth two main aspects: - the first concerns the degree of certainty of the speakers's utterance, - the second one concerns the source of the assertion. Besides, the results of the experiments show that, even though the relative degree of certainty associated with the various mental verbs constitutes a relatively stable scale, its absolute value is sensitive to "contextual" parameters linked to the source of the assertion. A second group of tests (valuation of recognition times) shows a functional difference between various representation sets (reality space of the speaker, "belief space" of another speaker). Moreover, a variation in the recognition timess depending on the degree of probability endorsed by the verb, can be noted within a "belief space" attributed to another speaker. The theoretical implications of the results are discussed with relation to the different models of semantic representation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (132-18 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-1994-21
  • Bibliothèque : Maison des sciences de l'homme et de la société. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.