Immunolocalisation de l'ATPase pompe à proton de la membrane plasmique en relation avec la compartimentation des nutriments de la plante

par Sabine Bouche-Pillon

Thèse de doctorat en Biochimie et physiologie végétale

Sous la direction de Jean-Louis Bonnemain.

Soutenue en 1994

à Poitiers .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'atpase pompe a proton de la membrane plasmique qui catalyse un efflux de protons vers la paroi cellulaire et entretient ainsi une force proton motrice, permet le transport actif des nutriments contre leur gradient de concentration. Nous avons realise l'immunolocalisation de l'atpase pompe a proton de la membrane plasmique en microscopie electronique sur les feuilles exportatrices de feve (vicia faba) et de prunier (prunus domestica), les pulvini primaires de sensitive (mimosa pudica) et les embryons de feve. Cette technique immunocyctochimique a l'or colloidal a permis de realiser la premiere approche quantitative de la distribution in situ de cette enzyme. Les resultats obtenus ont permis de degager les conclusions suivantes: i) la densite de l'atpase pompe a proton de la membrane plasmique varie avec les types cellulaires. Elle est beaucoup plus elevee dans certaines cellules specialisees dans les echanges; ii) dans les complexes conducteurs des fines nervures de feuilles de feve et de prunier, la cellule compagne semble plus directement impliquee dans la collecte active des nutriments car elle possede un immunomarquage nettement superieur a celui du tube crible et ceci est d'autant plus accentue qu'elle est modifiee en cellule de transfert comme chez la feve. Par ailleurs, les complexes conducteurs de ces deux especes se distinguent par la frequence des connexions symplastiques avec les cellules adjacentes: les plasmodesmes sont rares chez la feve, mais plus nombreux chez le prunier; iii) la repartition de l'atpase pompe a proton presente une forte heterogeneite dans la cellule de transfert, la densite etant maximale dans la region la mieux placee pour assurer le chargement de nutriments a partir du compartiment apoplastique. Cette polarite de distribution de l'enzyme accentue la polarite structurale donnee par la localisation des protuberances parietales internes a un pole et par celle des plasmodesmes de la paroi depourvue de protuberances au pole oppose; iv) la cellule motrice du pulvinus presente a la fois une densite abondance de sites h#+-atpasiques detectes et de connexions symplastiques avec ses cellules contigues qui peuvent etre associes aux variations reversibles de turgescence permettant les mouvements pulvinaires; v) dans tous les cas observes, la densite de l'immunomarquage est extremement reduite sur la membrane des plasmodesmes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (168 p.)
  • Annexes : 267 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 94/POIT/2307
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.