PH intracellulaire et sensibilité à l'hypoxie du muscle cardiaque hypertrophié de furet

par Emmanuelle Do

Thèse de doctorat en Physiologie

Sous la direction de JACQUES NOIREAUD.

Soutenue en 1994

à Poitiers .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Une etude comparative des effets de l'hypoxie sur l'activite contractile (capteur de micro-deplacements), ph intracellulaire (phi) (microelectrodes sensibles) et les concentrations intracellulaires en magnesium (mg#2#+i) et calcium (ca#2#+i) (indicateurs fluorescents) a ete realisee chez le furet, dans des preparations de cur temoin et hypertrophie par stenose de l'artere pulmonaire (hypertrophie ventriculaire droite par surcharge de pression). Le phi des muscles papillaires de cur temoin et hypertrophie est similaire. Le pouvoir tampon, evalue en fonction du phi, et l'activite de l'echange membranaire na/h ne sont pas modifies dans les preparations hypertrophiees. La sensibilite de la force contractile a des changements de phi est aussi similaire dans les 2 groupes de muscles. Lors d'episodes hypoxiques successifs en absence de glucose dans le milieu de perfusion, les variations de l'amplitude de la tension developpee suite a une stimulation electrique, sont moins marquees dans les muscles hypertrophies que dans les muscles temoins. Ces differences pourraient en partie resulter de variations de phi pendant l'hypoxie, differentes dans les muscles hypertrophies. A 22c, l'alcalinisation en debut d'hypoxie et l'acidification au retour en milieu oxygene sont effectivement reduites dans les muscles hypertrophies. A 35c, en plus des modifications precedentes, l'acidose hypoxique est accentuee dans les preparations hypertrophiees. Mg#2#+i et ca#2#+i sont significativement plus elevees dans les cellules hypertrophiees (myocytes isolees). L'augmentation de mg#2#+i mesuree lors du blocage de la glycolyse et des phosphorylations oxydatives par le deoxyglucose est similaire dans les cellules controles et hypertrophiees. L'ensemble de ces resultats suggere des modifications des mecanismes de consommation et de production de protons pendant l'hypoxie dans les muscles hypertrophies par comparaison aux muscles temoins. Il pourrait s'agir d'une diminution du metabolisme de la phosphocreatine et d'une acceleration de la glycolyse anaerobie

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (163-16 p.)
  • Annexes : 232 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 94/POIT/2297
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.