Volatilisation de l'azote ammoniacal des lisiers aprés épandage : quantification et étude des facteurs d'influence

par Jean-François Moal

Thèse de doctorat en Agrochimie

Sous la direction de Camille Michel Coste.

Soutenue en 1994

à Perpignan .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La volatilisation de l'azote ammoniacal des lisiers (dejections animales) consecutive a l'epandage sur les terres agricoles, contribue a diminuer leur valeur fertilisante et a augmenter la charge polluante de l'air. Deux etudes, l'une au champ et l'autre en laboratoire, sont realisees afin de preciser (i) l'importance des emissions d'ammoniac et (ii) les facteurs qui influencent ce processus. Sur le terrain, l'utilisation de tunnels de ventilation a permis de mettre en evidence des taux de volatilisation (pour-cent de l'azote ammoniacal apporte par le lisier) s'echelonnant entre 5 et 75%. Les trois quarts des emissions mesurees ont eu lieu durant les quinze premieres heures apres l'application du lisier (86 a 880 kg n-nh#4#+. Ha#-#1). Une etude statistique, realisee a partir des dix-huit essais repartis entre fevrier et novembre 1993 dans les quatre departements bretons, montre que le processus de volatilisation de l'ammoniac (nh#3) est significativement correle a la temperature (air et sol), au taux initial de matieres seches du lisier epandu et, dans une moindre mesure, a sa concentration en azote ammoniacal. Les quantites de nh#3 volatilisees se sont averees plus de deux fois plus importantes en periode estivale que lors des epandages d'hiver. En laboratoire, la technique de marquage a l'azote 15 du lisier de porc demontre qu'a court terme (<48h), la volatilisation de l'ammoniac represente l'unique devenir de l'azote ammoniacal des lisiers. A partir de 72h d'incubation en cellule de mesure, une inhibition de la nitrification et une degradation des nitrates initialement presents dans le sol ont ete observees sous l'effet de doses de n-ammoniacal importantes (>500 ppm). L'application de doses plus faibles (295 a 465 ppm) n'a pas d'incidence sur l'azote initialement present dans le sol. Ceci a pu etre verifie grace au marquage de l'azote du sol #1#5n-organique et #1#5n-no#3#-) prealablement a l'apport de lisier

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1995 par CEMAGREF, Groupement de Rennes à Rennes et par CEMAGREF à Antony

Volatilisation de l'azote ammoniacal des lisiers après épandage : quantification et étude des facteurs d'influence


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (234 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1994 MOA
  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
This thesis has resulted in 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1995 par CEMAGREF, Groupement de Rennes et par CEMAGREF à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Volatilisation de l'azote ammoniacal des lisiers après épandage : quantification et étude des facteurs d'influence
  • Dans la collection : Études , 20 , 1258-276X
  • Détails : 1 vol. (230 p.)
  • ISBN : 2-85362-412-9
  • Annexes : Bibliogr. p. 222-223. Résumé en français et en anglais
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.