Optimisation de méthodes analytiques pour la spéciation du sélénium inorganique dans les eaux et les sols

par Fabienne Seby

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de Michel Astruc.

Soutenue en 1994

à Pau .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le sélénium est aujourd'hui reconnu comme un oligo-élément indispensable à tous les systèmes biologiques. Toutefois, le passage de l'état d'élément essentiel à l'état d'élément toxique se fait dans un domaine étroit de concentration. Au cours de ce travail, deux méthodes analytiques ont été optimisées et appliquées à la spéciation du sélénium à la fois dans les eaux et les sols afin de pouvoir déterminer les différentes formes physico-chimiques sous lesquelles cet élément est engagé. La méthode électrochimique de DPCSV, après optimisation des différents paramètres électrochimiques et de la nature du support électrolytique, a permis d'obtenir une technique permettant de déterminer SE(IV) avec une limite de détection de 25 Ng. 1#-#1. La méthode d'analyse de génération d'hydrures/spectrométrie d'absorption atomique avec four en quartz a été optimisée par la méthode des plans d'expériences afin de pouvoir confirmer certaines déterminations de SE(IV) obtenues par DPCSV ; la limite de détection obtenue est de 30 Ng. 1#-#1. Pour déterminer les différentes formes de sélénium, deux schémas de spéciation ont été développes et appliques à des eaux naturelles et synthétiques, dopées avec les formes séléniées suivantes : SE(IV), SE(VI) et sélénométhionine. Le premier est basé sur différents traitements physico-chimiques alors que le deuxième repose sur une séparation par l'intermédiaire d'une résine échangeuse d'anions. Un schéma de spéciation du sélénium dans les sols a été par la suite mis au point après extraction basique (NaOH 2 MOL. 1#-#1) afin d'évaluer la répartition du sélénium et sa disponibilité vis-à-vis des végétaux.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (168 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : USG 11177
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.