Etude de la biotransformation d'organostanniques dans l'environnement, en milieu estuarien simulé et en cultures de souches pures de micro-organismes

par Olivier Errecalde

Thèse de doctorat en Chimie et microbiologie de l'eau

Sous la direction de Raoul Pinel.

Soutenue en 1994

à Pau .


  • Résumé

    Ce manuscrit est divisé en deux parties. Il débute par une mise au point concise des connaissances relatives aux phénomènes biométhylation des organométalliques dans l'environnement. Après avoir décrit la méthode analytique utilisée pour l'analyse et la spéciation des organostanniques étudiés (hydruration, piégeage cryogénique, chromatographie gazeuse et détection par spectroscopie d'absorption atomique dans un four en quartz), le texte présente l'étude de l'évolution du chlorure de tributyletain (TBT) en présence de sédiments et d'eau de mer prélevés à l'embouchure de la Nivelle, près de Saint Jean de Luz (France). Ce système montre une aptitude à biodégrader le TBT puis à biométhyler l'étain minéral (Sn 4+) produit. Le triméthylétain est le seul produit de méthylation détecte tandis que le TBT est dégradé en dibutylétain (DBT) et monobutylétain (MBT). La deuxième partie du mémoire concerne l'étude de la biodégradation du TBT en présence de sept souches pures de micro-organismes. Après avoir établi les concentrations limites acceptables pour un développement normal des micro-organismes, la dégradation du TBT en milieu de culture a été appreciée pour chaque micro-organisme par différence entre dégradation globale et dégradation abiotique. Dans ces conditions, la biodégradation du TBT conduit majoritairement au MBT. De plus, les mêmes expériences répétées à partir du chlorure d'étain (IV), conduisent à la formation par voie enzymatique de triméthylétain. Enfin, les expériences précédentes ont été répétées dans des conditions où les micro-organismes ne peuvent métaboliser le TBT (Resting-cells). Nous enregistrons alors des taux de biotransformation élevés avec volatilisation partielle des organostanniques introduits, probablement sous forme d'hydrures.

  • Titre traduit

    Study of the biotransformation of organotins in the environment, using pure strains of microorganisms and simulated estuarine conditions


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : USG 10983
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.