Les monts sous-marins de nouvelle-caledonie et leurs ressources halieutiques

par Patrick Lehodey

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de René Grandperrin.

Soutenue en 1994

à PACIFIQUE .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Plusieurs milliers de monts sous-marins ont ete a ce jour localises dans l'ocean mondial, dont certains grace aux techniques modernes de teledetection. Depuis quelques dizaines d'annees, ils font l'objet de recherches consacrees a leur environnement hydrologique et geologique et se sont reveles d'un grand interet aux plans biogeographique, systematique, paleontologique et halieutique. En nouvelle-caledonie, de 1988 a 1991, plusieurs monts sous-marins ont fait l'objet d'une exploitation a la palangre de fond. L'espece cible, beryx splendens, est une espece bentho-pelagique largement distribuee dans l'ocean mondial a des profondeurs generalement comprises entre 200 et 800 m. Elle est eurytherme et effectue des migrations nycthemerales verticales. Les males croissent moins rapidement que les femelles ; a 10 ans, ils ont une longueur de 37,7 cm alors que les femelles atteignent 40,7 cm. L'age maximum se situerait aux environs de 20 ans pour une taille de l'ordre de 50 cm. La croissance est susceptible d'etre affectee par des variations de temperature interannuelles liees aux phenomenes enso. Beryx splendens est une espece gonochorique ; la taille de maturite sexuelle (lf50) des femelles est estimee a 33,2 cm, soit un age de 5,9 ans (34,5 cm ; 7,5 ans pour les males). La ponte intervient en ete austral ; son aire est confondue avec l'habitat des adultes. Les larves eclosent dans la couche de surface, les juveniles ne gagnant le fond qu'apres plusieurs mois de vie pelagique. Au fur et a mesure qu'ils grandissent, les beryx frequentent des couches d'eau de plus en plus profondes. L'existence d'une circulation reliant les aires de croissance des juveniles a celles des adultes pourrait conditionner la presence de cette espece. Les proies des beryx sont surtout constituees par des especes bathypelagiques appartenant a la faune migrante qui, durant la nuit, vient puiser l'energie du systeme superficiel pour le vehiculer de jour en profondeur. Le regime alimentaire varie en fonction de l'heure, des saisons, de la taille et de la profondeur. L'effort de peche fut concentre sur 5 monts sous-marins des rides de norfolk et des loyaute. Les prises sont restees globalement proportionnelles a l'effort avec toutefois une diminution durant la reproduction. Dans l'hypothese de l'existence d'un stock unique, la biomasse vierge exploitable serait comprise entre 1 793 et 2 254 t ; l'effort de peche deploye par la pecherie aurait alors atteint, dans ses annees de pleine exploitation, une valeur proche de l'effort optimum conduisant, selon le modele global, a une pms comprise entre 395 et 468 t.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 398 P.
  • Annexes : 405 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 1994 LEH
  • Bibliothèque : Université de la Nouvelle Calédonie (Nouméa). Bibliothèque universitaire.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Station biologique. Service de documentation scientifique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M-191219950001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.