Etude de ligands naturels des glycoprotéines d'enveloppe du VIH autres que CD4

par Elisabeth Mbemba Loumpangou

Thèse de doctorat en Génie biologique et médical

Sous la direction de Lilianne Gattegno.

Soutenue en 1994

à Paris 13 .


  • Résumé

    Le présent travail aborde le problème du rôle possible des activités de liaison des glycoprotéines d'enveloppe du VIH à différentes structures glucidiques. En conséquence, certains mécanismes moléculaires pouvant expliquer l'inhibition par des polysaccharides sulfates de l'infection par VIH ont été étudies au cours de ce travail. Nous avons montre la spécificité de l'interaction entre les glycoprotéines d'enveloppe du vih-1, du vih-2, et des polysaccharides sulfates comme le sulfate de dextrane et l'héparine. Cependant, ces interactions bien que spécifiques, sont de faible affinité. Ainsi, les interactions entre les glycoprotéines d'enveloppe du vih-1 (rgp160 et rgp41) et d'autres dérivés du dextrane ont également été étudiées. Ces molécules ont une affinité beaucoup plus grande que celles observée avec le sulfate de dextrane. L'introduction sur le dextrane de groupements carboxymethyl benzylamide et carboxymethyl benzylamide sulfonate, augmente d'un facteur 30 l'affinité de la gp160 et de la gp41 pour ces composes par rapport aux valeurs observées avec le sulfate de dextrane. Les c50 obtenues sont respectivement de 1,8 à 2 m pour la rgp160, et la rgp41 pour certains de ces dérivés. En revanche, avec le sulfate de dextrane (8 kda), la c50 est de 66 m pour la rgp160 et 18 m pour la rgp41. Par ailleurs, une recherche d'un possible récepteur glycopeptidique du VIH différent de cd4 a été faite sur des cellules cd4+. Des glycopeptides dépourvus de cd4 ou de ses fragments, préparés par hydrolyse trypsique des cellules monocytaires u937, et purifiés par chromatographie d'affinité sur cona-agarose, lient spécifiquement la gp120 du vih-1 et inhibent totalement in vitro, l'infectivité de cellules u937 et cem par la souche lymphocytotropique vih-1lai. Ce travail pourrait être le préliminaire à la mise au point de nouvelles molécules, susceptibles d'inhiber l'infection de cellules cd4+ par VIH.

  • Titre traduit

    Natural ligands different from cd4 of HIV envelope glycoproteins


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (168 f.-30)
  • Annexes : Bibliogr. f.143-160

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1994 063
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.