Biodégradation des parois végétales lignifiées par deux espèces de termites xylophages : mise en evidence de la dégradation microbienne de monomères aromatiques méthoxyles en anaérobiose chez Nasutitermes lujae

par Isabelle Grech-Mora

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Evelyne Garnier-Zarli.


  • Résumé

    L'etude de la degradation des parois vegetales ligneuses de bois d'epicea (monomeres aromatiques des lignines de type gaiacyle) et de peuplier (type gaiacyle/syringyle) par deux termites xylophages, nasutitermes lujae (superieur) et reticulitermes santonensis (inferieur) a mis en evidence l'existence d'un processus de delignification. L'observation du bol alimentaire en microscopie electronique a transmission a montre que les parois secondaires du bois de l'angiosperme etaient majoritairement degradees au cours du transit intestinal chez les deux termites. La composition en monomeres aromatiques variant en fonction du bois mais egalement selon la couche parietale donnee, il est apparu que les constituants aromatiques de type syringyle etaient plus soumis a la biodegradation que leurs homologues gaiacyle. La contribution des symbiontes bacteriens intestinaux est preponderante dans ce processus chez le termite superieur alors que seuls les protozoaires semblent a l'origine de la degradation chez le termite inferieur. L'isolement, sur des monomeres aromatiques derives de la lignine, de bacteries anaerobies strictes issues du tube digestif des deux especes, s'est avere infructueux chez reticulitermes santonensis mais chez nasutitermes lujae, une bacterie, degradant des monomeres aromatiques methoxyles, a ete isolee. Cette souche degrade completement les acides aromatiques methoxyles trisubstitues de type syringyle en acetate (4 mol). Elle utilise de plus le soufre d'origine minerale et organique (cysteine) comme accepteurs de methyl pour produire des composes soufres volatils methyles. Les acides cinnamiques methoxyles disubstitues de type gaiacyle sont partiellement degrades en vanillate, acetate et sulfure de dimethyle. Le vanillate est ensuite demethyle et decarboxyle avec accumulation de catechol et d'acetate. La biochimie des reactions mises en jeu est inconnue. L'existence d'une nouvelle voie de degradation apparait probable. Cette bacterie constitue un nouveau genre: termitobacter aceticus gen. Nov. , sp. Nov. Son importance et son role dans le metabolisme du termite xylophage sont discutes

  • Titre traduit

    Biodegradation of lignified cell wall by two species of xylophagous termites : evidence of the anaerobic microbial degradation of methoxylated aromatic monomers in Nasutitermes lujae


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (172 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 157-171

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.