Paul Valéry et l'écriture de l'homme complet

par Micheline Hontebeyrie

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation d'expression française

Sous la direction de Nicole Celeyrette-Pietri.

Soutenue en 1994

à Paris 12 .


  • Résumé

    The aim of this four-part thesis is to show how, in spite of the fact that paul valery has been considered for a long time to have first and foremost prized the intellect, he did reveal other essential aspects of his "mortal" condition, through out works he did not, in their majority, really intend to publish. Excerpts from cahiers, manuscriots or posthumous publications, two groups of texts entitled le manuscrit trouve dans une cervelle (mnss) and alphabet (alpl. ) give the basis of our reflexion. Our first part takes into account the biographical background of this self-discorevy through writing. The second part dwells on the underlining structure of his work (musical as well as mathematical or scientific influences), while our third part analyses the semantic, lexical and graphic processes used in fragmented or peotical types of writing. The fourth part attempts to trace the labyrinth of themes expressed out of a number of key-poems taken from alphabet. The thesis concludes with the poet's perspectives on "l'homme complet" in their connexions with revealed possibilities of self-achievong through writing, in unfinished works

  • Titre traduit

    Paul Valery and writing of the complete man


  • Résumé

    Le propos de cette thèse est de faire apparaître que, parallèlement à l'étude méthodique des capacités de l'Intellect et à la publication d'uune superbe poésie versifiée qui assura sa célébrité, P. Valéry suivit durant plus de 30 ans un secret parcours le conduisant à se mesurer avec succès aux artistes de génie dont l'ombre immense avait émerveillé et tout à la fois angoissé sa jeunesse poétique. A partir de deux ensembles de textes (extraits des "Cahiers", des manuscrits, ou de parutions posthumes), intitulés "Le Manuscrit trouvé dans une Cervelle" (soit : Mnss) et Alphabet (soit : Alph. ), notre réflexion prend d'abord en compte les conditions biographiques de l'exploration de soi par l'écriture, véritable Odyssée de l'aube. Notre seconde partie repère les axes sous-jacents d'une structuration interne (issus d'un héritage aussi bien musical que mathématico-scientifique), tandis que la troisième détaille les procédés sémantiques, lexicaux, et graphiques mis en oeuvre dans les divers blocs textuels (fragments ou poèmes en prose). La quatrième partie fait état des réseaux de signification tissés autour de quelques poèmes-clés d'"Alphabet", à l'instar d'une "musique à motifs". La conclusion, proposant une vision synthétique de ce que fut cette écriture de Soi, illustre comment étaient compatibles la notion d'"homme complet" et celle d'inachèvement

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (437 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p 425-432. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?