Circulation des eaux souterraines dans l'aquifere captif du continental terminal bassin des iullemeden niger methodologie et application : isotopes stables de la molecule d'eau, carbone-14, chlore-36, uranium et gaz nobles

par Corinne Le Gal La Salle

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de J.-C. FONTES.

Soutenue en 1994

in Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une etude geochimique et isotopique a ete menee sur les eaux souterraines des formations argilo-sableuses du continental terminal (ct1) dans le bassin des iullemeden au niger. La faible hauteur des precipitations annuelles (400 mm/a) suggere que la recharge dans cette region semi-aride est faible. Les prelevements d'eau pour les analyses chimiques (elements majeurs et traces) et isotopiques (o-18,h-2,c-14,cl-36, uranium et gaz nobles) ont ete effectues a partir de 17 forages artesiens. Les eaux presentent un facies principalement bicarbonate-sulfate sodique et les faibles variations de facies suggerent que les eaux ont traverse des formations similaires. L'augmentation du rapport br/cl compare a celui des aerosols marins indique que les chlorures en solution proviennent vraisemblablement de saumures piegees dans l'aquifere ou ses impermeables. Les teneurs en isotopes stables presque constantes montrent que la recharge s'est effectuee sous des conditions climatiques identiques. L'appauvrissement en isotopes lourds par rapport aux eaux constituant la recharge moderne est caracteristique de precipitations formees sous des conditions climatiques plus froides et plus humides qu'a l'actuel. Les teneurs en gaz nobles dissous vont dans le sens d'une diminution de temperature. La plupart des activites en carbone-14, proches de la limite de detection, sont difficilement exploitables en terme de temps de residence. La recharge s'est vraisemblablement effectuee il y a plus de 25 000 ans b. P. Les rapports entre le chlore-36 et le chlore total montrent d'importantes variations qui s'expliquent, a l'aide des rapports br/cl, en terme de melanges entre le chlore-36 d'origine atmospherique et le chlore-36 provenant des formations aquiferes ou des impermeables. Les teneurs en uranium des eaux sont tres faibles en relation avec les faibles valeurs de eh. Le desequilibre u-234/u-238 est vraisemblablement due au phenomene de recul alpha au sein de l'aquifere


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 228 P.
  • Annexes : 108 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque Géosciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LEG.1.2
  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012076
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.