Etude du lithium, du bore et du beryllium dans des verres volcaniques par microsonde nucleaire

par SOPHIE RIO

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de N. METRICH.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de ce present travail est de determiner le lithium, le bore et le beryllium a l'etat de traces et a l'echelle de quelques dizaines de micrometres, dans des matrices silicatees legeres. Ces matrices sont des verres volcaniques naturels, qui representent differents stades d'evolution des magmas: des obsidiennes, echantillons macroscopiques, et des inclusions vitreuses, echantillons microscopiques. La microsonde nucleaire est donc un outil tout a fait approprie a cette etude, puisque l'on utilise des microfaisceaux. Une etude approfondie des reactions nucleaires interessantes nous a conduit a determiner les conditions experimentales d'analyse. Le beryllium n'a pu etre etudie dans nos verres volcaniques, a cause des limites de detection trop elevees. Le lithium et le bore ont ete determines grace aux reactions suivantes: #7li(proton, proton'gamma)#7li a 1,8 mev, et #1#1b(proton, alpha)#8be a 700 kev. Les limites de detection sont de 20 ppm pour li et 10 ppm pour le b. Pour quantifier l'etude de ces elements dans les verres, des gammes etalons ont ete etablies, avec des teneurs comprises entre 50 et 1200 ppm pour le lithium, et entre 4 et 350 ppm pour le bore. Dans les obsidiennes, nos resultats en bore ont montre pour la premiere fois un enrichissement en cet element dans des rhyolites provenant des iles eoliennes, ce qui nous a permis de proposer des hypotheses sur le comportement du bore dans ces magmas. Pour la premiere fois, les concentrations en lithium (li < 10 ppm) et en bore (b 35 ppm) ont ete determinees dans les inclusions vitreuses les plus primaires piegees dans des olivines du vesuve. Le facteur d'enrichissement du bore (39) dans les inclusions les plus primaires par rapport aux basaltes des rides oceaniques est compris entre celui du fluor (15) et celui du chlore (> 100)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 148 P.
  • Annexes : 164 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012041
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.