Evaluation et modelisation du bilan energetique et hydrique d'une culture de mil en region sahelienne

par MOUSTAPHA AMADOU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de B. MONTENY.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des donnees bioclimatiques recueillies sur une culture de mil dans le cadre de l'experience hapex-sahel 1992, ont ete utilisees pour parametrer les divers compartiments d'un modele de couvert epars compose de deux niveaux d'echanges: la surface du sol et la vegetation. Il s'agit du modele de shuttleworth et wallace (1985). Les entrees du modele sont les donnees meteorologiques classiques et les caracteristiques biologiques de la culture. En sortie, le modele fournit les flux de chaleur latente et sensible, ainsi que les temperatures de surface du sol et de la plante. La parametrisation a porte d'une part, sur la repartition de l'energie disponible entre le sol et la vegetation, et d'autre part, sur les principales resistances aux echanges des flux. Des mesures de rayonnement net au-dessus de la culture, d'indice foliaire et d'indice de surface des panicules, ont ete utilisees pour calculer le rayonnement net arrivant au sol, suivant la loi de beer, avec un coefficient d'extinction egal a 0,41 (wallace et al. , 1990). La resistance de la couche seche du sol qui represente le frein principal a l'evaporation du sol a ete parametree en fonction de l'etp cumulee depuis la derniere pluie. Des mesures de resistance stomatique a 3 niveaux sur la plante et des mesures simultanees de rayonnement global, ont servi a calculer les differents parametres d'une fonction simple de prevision de la resistance stomatique moyenne de la culture. Quant aux resistances aerodynamiques, elles sont calculees suivant les formulations de shuttleworth et gurney (1990), a partir des mesures de la vitesse du vent au niveau de reference. Le modele ainsi developpe et applique sur l'ensemble du cycle cultural du mil, permet une estimation horaire et journaliere de l'etr assez satisfaisante, avec la possibilite de calculer separement la transpiration de la plante et l'evaporation du sol. Les valeurs d'etr estimees par le modele concordent bien avec celles mesurees au dessus de la culture par la methode du bilan d'energie/rapport de bowen. Cette concordance est encore meilleure pendant la phase de vegetation maximale. L'analyse de l'evolution de la transpiration de la plante et de l'evaporation du sol sur l'ensemble du cycle cultural, montre que l'evaporation du sol depasse le seuil de 50% etr, du debut du cycle jusqu'au stade de lai=1,5. A la fin de la periode vegetative, la transpiration se stabilise autour du seuil de 85% etr

  • Titre traduit

    Evaluation and nodeling the energy balance and the water balance of a millet crop in a sahehan region


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 199 P.
  • Annexes : 105 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DIBISO. BU Orsay.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012037

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1994PA112433
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.