Evolution des interactions durables : phylogenies et rythmes d'evolution moleculaire dans l'association poissons (teleosteens) helminthes (cestodes)

par OLIVIER VERNEAU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de F. RENAUD.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Apres avoir effectue l'historique des connaissances concernant les relations evolutives hotes-parasites, nous avons entrepris l'analyse des processus evolutifs (coevolution, cospeciation, captures et rythmes d'evolution) regissant les interactions durables a travers le modele biologique poissons (teleosteens) helminthes (cestodes). Nos resultats, qui reposent sur l'examen des phylogenies de sept especes hotes et de leurs parasites, etablies par trois approches moleculaires (electrophorese des isoenzymes, hybridations adn/adn et sequencage partiel du gene ribosomique 18s et de l'its1), montrent que: les phylogenies hotes et parasites ne sont pas congruentes et nous amenent a rejeter l'hypothese de coevolution au sein de cette association heterospecifique ; les taux d'evolution moleculaire intra-lignee ne sont pas similaires. Cependant, les taux d'evolution compares du gene 18s entre la lignee poissons et la lignee bothriocephales semblent globalement du meme ordre de grandeur ; la divergence nucleotidique entre paires d'hotes est superieure a celle estimee entre parasites. De plus, les hotes les plus apparentes sont plus divergents que les parasites les moins apparentes. Le groupe parasite semble donc plus jeune. Ces resultats doivent etre interpretes comme la resultante de deux processus: une colonisation sequentielle des hotes, suivie de speciation ; l'explosion massive d'un parasite ubiquiste en un complexe d'especes. Cette radiation doit trouver son origine lors d'evenements paleoclimatiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 266 P.
  • Annexes : 308 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012023
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.