Effets d'un deficit hydrique sur les echanges gazeux chez solanum tuberosum l. Interaction avec les fortes temperatures

par CHRISTOPHE TOURNEUX

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de B. SAUGIER.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons caracterise les effets d'un deficit hydrique et de la chaleur sur les echanges gazeux de feuilles isolees ou de plants de solanum tuberosum. Le principal effet d'un deficit hydrique foliaire modere (rwd <40%) est une diminution de la concentration en co#2 au niveau du chloroplaste (c#c), entrainant une augmentation de la prise d'oxygene a la lumiere, qui permet de maintenir un flux d'electrons important pendant le deficit hydrique. Alors que c#c diminue en reponse au deficit hydrique, la concentration intercellulaire en co#2 (c#i) estimee sur plantes entieres a tendance a augmenter, ce qui suggere un accroissement de la resistance mesophyllienne a la diffusion du co#2 au cours du deficit hydrique. Le photosysteme ii (psii), particulierement resistant au dessechement, est en revanche tres sensible aux fortes temperatures. Bien qu'il soit considere comme l'element de l'appareil photosynthetique le plus sensible a la chaleur, nous avons montre que le transfert lineaire d'electrons etait plus thermosensible que l'activite du psii, ce qui suggere l'existence d'au moins un autre site d'inactivation thermique. La thermotolerance du psii peut etre considerablement accrue en reponse a certaines conditions environnementales telles que de faibles intensites lumineuses, une breve augmentation de temperature ou une deshydratation. Nous avons mis en evidence sur feuilles detachees une thermoprotection du psii et du transfert lineaire d'electrons en reponse a un deficit hydrique. Le phenomene est egalement observe en mesurant le bilan de carbone de plantes entieres en conditions controlees. En conditions naturelles ou la secheresse est associee a de fortes temperatures diurnes, la thermoprotection induite par le deficit hydrique s'ajoute a celle induite par la chaleur. Ces resultats soulignent l'importance ecophysiologique du phenomene, qui presenterait un avantage selectif dans les situations ou la plante doit subir a la fois la chaleur et une limitation hydrique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 204 P.
  • Annexes : 280 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011944
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.