Lutte biologique contre le fletrissement bacterien des solanacees a l'aide de mutants hrp#- de pseudomonas solanacearum

par PASCAL FREY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de A. TRIGALET.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le fletrissement bacterien, cause par pseudomonas solanacearum, est l'une des phytobacterioses les plus importantes dans le monde. Peu de moyens de lutte efficace existent contre cette bacterie tellurique et vasculaire. La region hrp (reaction hypersensible et pathogenicite) de p. Solanacearum constituant l'un des determinants du pouvoir pathogene de la bacterie, une strategie de lutte biologique utilisant des mutants hrp#- a ete developpee. Les mutants hrp#- ont ete construits par insertion d'un interposon dans un site precis de la region hrp de souches sauvages isolees en guadeloupe. Le pouvoir protecteur de ces mutants a ete teste sur la tomate, en conditions controlees a toulouse ainsi qu'en conditions semi-naturelles en guadeloupe. Les mutants hrp#-, incapables de provoquer la maladie sur la tomate, conservent l'aptitude a coloniser le systeme racinaire et la partie inferieure de la tige. Par consequent, ces mutants constituent des agents de lutte biologique endophytes. La presence des mutants n'affecte pas le rendement en fruits. Lorsque les plantes sont surinoculees avec une souche pathogene, la colonisation des tiges par un mutant hrp#- provoque une reduction de la maladie. Toutefois, dans la majorite des cas, les deux souches cohabitent dans les tissus de la plante, et les densites de la souche pathogene sont nettement superieures a celles du mutant non pathogene. Plusieurs hypotheses concernant les mecanismes impliques dans la lutte biologique sont discutees. La plupart des souches de p. Solanacearum produisent des bacteriocines, proteines bactericides qui inhibent la croissance d'autres souches. L'etude d'un mutant hrp#- producteur de bacteriocines et d'un mutant hrp#- resistant aux bacteriocines suggere que les bacteriocines jouent un role mineur dans la lutte biologique. Par ailleurs, l'etude de la production de bacteriocines au sein d'une population naturelle de p. Solanacearum isolee dans une parcelle en guadeloupe, montre que la classification phenotypique (bacteriocine) est strictement correlee a la classification genotypique (electrophorese d'adn en champ pulse)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 218 P.
  • Annexes : 483 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011940
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.