Super-reseaux (fe/pd) : influence de la structure cristalline sur les proprietes magnetiques et de magnetotransport

par Olivier Durand

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de A. SCHUHL.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous presentons une etude des caracteristiques structurales et des proprietes magnetiques de super-reseaux fe/pd elabores sur des substrats de mgo(001) par epitaxie par jets moleculaires. La microstructure des super-reseaux est determinee au travers de methodes d'analyses in-situ (rheed) et ex-situ variees, principalement la microscopie electronique a transmission et la diffraction de rayons x. En particulier, nous avons etabli l'influence de la nature de la couche de nucleation et de la temperature du substrat pendant la croissance. La diffraction de rayons x, outre une mesure precise de la valeur de la superperiode, nous a permis de determiner les epaisseurs moyennes des couches individuelles et la valeur de la rugosite aux interfaces par le biais d'un programme de simulation aux petits angles. Nous avons montre que l'utilisation d'une couche tampon de palladium provoque l'apparition d'une croissance colonnaire qui se traduit par ailleurs par une augmentation de la coercivite magnetique. Les champs coercitifs des super-reseaux optimises structurellement sont inferieurs a 3 oe a t=300k. Dans toute la gamme d'epaisseurs etudiee (ep#d<50a) les couches de fer sont couplees ferromagnetiquement. D'autre part, nous avons mis en evidence une anisotropie magnetique uniaxiale qui se superpose dans le plan a l'anisotropie quadratique magnetocristalline. L'origine de cette anisotropie magnetique provient de l'angle d'incidence du flux de la cellule de fer sur la surface du substrat et est expliquee, via un phenomene de magneto-elasticite, par une legere deformation de la maille du fer dans le plan. L'anisotropie uniaxiale et la faible valeur du champ coercitif nous ont permis de concevoir de nouveaux types de capteurs de champs faibles bases sur l'effet hall planaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 199 P.
  • Annexes : 152 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011928
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.